ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes MAP Dialogue 5+5 à Malte : M. Bourita appelle à la création d’un « G10 Méditerranée »

Le Président de la République participe aux travaux de la Conférence extraordinaire de l’UA sur la zone de libre-échange


Nouakchott, 21 mars 2018 – (AMI)- Les travaux de la conférence extraordinaire de l’Union Africaine sur la zone de libre-échange Continentale (ZLEC) ont été ouverts, mercredi à Kigali (Rwanda), avec la participation du Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz aux côtés de ses pairs des Etats africains, des représentants des partenaires techniques et financiers, des organisations régionales et internationales ainsi que des agences des nations unies et de plusieurs invités.

La création de la Zone de libre-échange africaine émane de la vision de l’Union africaine visant à concrétiser l’intégration et la prospérité d’une Afrique jouissant de la sécurité et de la paix et impulsée par la volonté de ses citoyens qui représentent une force dynamique dans le système mondial.

Dans un discours prononcé à l’occasion de l’ouverture des travaux de cette conférence, le président rwandais, Paul Kagamé, a attiré l’attention qu’avec l’existence de 1, 2 milliard de personnes vivant sur le continent africain, une classe moyenne à croissance accélérée représentant une grande part de la structure démographique des états africains et un produit intérieur brut de plus de 3,4 trillions de dollars, le continent africain fait fait figure de 10ème économie du monde du point de vue du PIB. Aussi la Zone de libre-échange africaine constitue, a-t-il dit, un projet viable et important ouvrant de larges opportunités pour l’amélioration des échanges commerciaux, soulignant qu’il est probable que cette Zone de libre-échange devienne parmi les plus grandes zones commerciales sur le plan mondial en termes de nombre de population.

De son côté, le président de la commission de l’Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat, a indiqué que l’aboutissement des négociations finales de la Zone de libre-échange africaine dans les délais impartis confirme l’engagement des chefs d’Etats africains visant à réaliser l’unité et l’intégration régionale.

Pour sa part, le président nigérien, Pr issoufou mahamadou, a exprimé la satisfaction du G5-Sahel pour cette initiative, soulignant le progrès réalisé par la ZLEC.

Dans la même catégorie