ANP Le Chef du Gouvernement nigérien accorde un entretien à l’Ambassadeur de France au Niger AIP Electricité : la panne technique survenue à la centrale d’Azito réparée (DG) AIP Des dos d’ânes sur les principales artères de Séguéla face aux accidents récurrents AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des fillettes victimes de séquestration à Grand-Lahou seront prises en charge à Abidjan (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet d’inventaire forestier et faunique s’achève le 4 juillet (Ministère) ANP L’Ambassadrice d’Espagne au Niger au Cabinet du Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou GNA UNAIDS organizes COVID-19 workshop for Facilitators GNA Subsidise antipsychotic drugs: Mental health patients send SOS to gov’t APS KAOLACK : UN SCANNER GRATUIT POUR SOULAGER LES POPULATIONS APS COVID-19 : LA CSS DÉVELOPPE DES MODÈLES DE RÉSILIENCE EN APPUI AUX ENTREPRISES

Le Président Félix Tshisekedi déterminé à faire taire les armes et débarrasser l’Afrique des terroristes


  28 Février      13        Securité (1956),

   

Kinshasa,  28 février 2021 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a exprimé, en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine, sa ferme détermination de faire taire les armes en Afrique et débarrasser le continent du terrorisme, au cours de la cérémonie  d’ouverture  des activités culturelles  de sa mandature à l’Union Africaine, organisée samedi au Palais du peuple, dans la commune de Lingwala.

« Pour que l’art, la culture et les patrimoines réussissent leur mission d’édification de l’Afrique, il faut faire taire les armes et débarrasser l’Afrique des menaces terroristes », a déclaré le Président Félix Antoine Tshisekedi, qui a également annoncé la tenue à Kinshasa d’une conférence internationale sur  la paix en Afrique dans les prochains jours.

Le Président en exercice de l’Union africaine a également annoncé des grands évènements culturels censés faire «sortir la culture africaine des musées, des disques durs des ordinateurs et salles de conférence» pour l’amener dans les cours d’écoles, au milieu de camps de réfugiés, au cœur des marchés des villes Africaines et de champs des villages. Il a aussi fait allusion aux activités parascolaires qui visent à orienter les enfants vers une meilleure connaissance de l’histoire et des grandes figures du panafricanisme.

Auparavant, il avait exprimé une pensée pieuse en mémoire de l’ambassadeur italien, Luca Attanasio,  son garde du corps et son chauffeur qui ont trouvé la mort dans une embuscade, la semaine dernière, tendue par des forces négatives à Nyiragongo, à environ 15 km de la ville de Goma, au Nord Kivu.

Une minute de silence avait été  observée  en leurs mémoires.

Le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, Président de l’UA a procédé à l’ouverture de l’année culturelle de la mandature congolaise à l’UA, sous le thème : « Arts, Culture et Patrimoine, leviers pour l’édification de l’Afrique que nous voulons ».

Cette cérémonie a été marquée par des activités culturelles parmi lesquelles l’interprétation la compagnie « théâtre national congolais » de la pièce théâtrale « Une saison au Congo » de la célébrité littéraire, le Martiniquais Aimé Césaire et mise en scène par Norbert Viminde Segbia et l’exécution de l’hymne national congolais en français, lingala et swahili, symbole de l’édification de l’Afrique par l’art, la culture et les patrimoines.
C’était une occasion pour le Chef de l’État de dérouler sa vision culturelle pour l’Afrique en général et la RDC en particulier.

Initiative du Panel chargé d’accompagner la République Démocratique du Congo à la Présidence de l’Union Africaine, cette cérémonie entre en ligne droite du thème de l’année, pour l’UA, « arts, culture et patrimoines: leviers pour l’édification de l’Afrique» et le sous thème de la mandature : « l’Union Africaine au service des peuples africains ».

Le panel a voulu saisir l’occasion pour le lancement de l’année de la culture sous les auspices de Kinshasa.

L’Afrique doit se développer par sa culture,  c’est le vœu formulé par l’Union Africaine pour 2021 à travers son Président en exercice, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Pour rappel, le 5ème président de l’histoire de la République démocratique du Congo entend, tout au long de son mandat d’une année, faire de l’Union Africaine une organisation au service des peuples africains.

Les créateurs africains appelés à se doter d’un civisme panafricain

Le Président en exercice de l’UA, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a également dans son allocution, appelé les créateurs africains, toute discipline confondue (artistes, modélistes), à se doter d’un civisme panafricain et de prendre conscience de leur rôle en Afrique à l’instar de ceux ayant construit les pyramides en Égypte.

Parlant de l’essentiel de ce qui sera entrepris tout le long de son mandat, le Président en exercice de l’UA, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a notamment promis de réhabiliter le patrimoine culturel africain et construire la mémoire du passé en revisitant ses archives, ses traditions, ses vestiges et ses langues dont le potentiel du berceau de l’humanité est indiscutable.

Il a émis le souhait qu’1% des budgets nationaux des Etats africains soit affecté au développement des industries culturelles et à la recherche scientifique et technologique. Ceci passe par l’activation de la charte de la culture de l’UA, base des politiques culturelles capable de booster un environnement favorable à la créativité.

Tout en assurant d’entreprendre des plaidoyers lors des rencontres internationales, notamment la conférence sur le climat de Paris, la réunion semestrielle de la Banque Africaine de Développement (BAD), les sommets de G7 et du G20, il s’est engagé à mettre sur pied des Grands Prix pour inciter à la créativité pour honorer les talents du continent dans la promotion de la culture du livre et de la lecture et mettre en exergue le savoir-faire congolais en la matière .

Il a également promis d’organiser à Kinshasa une conférence sur la problématique de la restitution des Œuvrés d’art. À l’instar du grand musée d’Alger, les autres pays africains vont emboîter le pas sous forme d’émulation.

Il a aussi annoncé l’organisation de 3 grandes manifestations sur l’illustration des Arts. Il s’agit du Festival panafricain à Kinshasa, du Festival Amani à Goma, du Festival Rumba Parade qui aura, entre motivation, de faire adopter le Rumba comme patrimoine de l’Unesco ainsi que d’un Colloque international sur la paix et la sécurité en Afrique, obstacles majeurs à l’émergence de la culture africaine.

Il a aussi assuré de promouvoir les Bdeistes et inciter les enfants à aimer la lecture pour une meilleure connaissance de l’histoire africaine.

De son côté, le Directeur Général de l’Institut national des Arts (INA) le Pr Yoka Lye Mudaba, qui était officiant de la cérémonie, a remercié le Chef de l’État, Président en exercice de l’UA pour avoir honoré les hommes de culture.

« Merci Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, Président en exercice de l’UA pour ce grand jour, ce grand événement. C’est la première fois que nous, Hommes et Femmes de culture, pratiquants de la culture et enseignants de culture sommes honorés. Votre profession de foi nous rassure. C’est ce qui nous a manqué depuis des décennies. Une fois de plus Merci », a-t-il dit.

Le Coordonnateur du Panel, le Pr Ntumba Luaba, s’est dit convaincu que le mandat du Chef de l’Etat à la présidence de l’UA, va ouvrir une ère nouvelle pour la culture africaine

«Monsieur le Président de la République, les Kinois vous appellent «double brassard, un Président bétonnant et bétonné». Nous sommes convaincus que votre mandat comme Président de l’Union Africaine va ouvrir une ère nouvelle pour la culture africaine en général et celle de la Rdc en particulier», a-t-il souligné.

Dans la même catégorie