MAP Hasna Ammar, une militante infatigable pour l’autonomisation des femmes rurales à Aoufous AIP Législative 2021: Démarrage du dépouillement des votes à San-Pedro AIP Législatives 2021 : Koné Kafana se réjouit du bon déroulement du scrutin à Yopougon AIP Législatives 2021: Les bureaux de vote d’Abobo ferment leurs portes AIP Législatives 2021: Des urnes brûlées à Gomon AIP Législatives 2021: Un scrutin relativement apaisé à Port-Bouët malgré quelques incidents AIP Législatives 2021 : scrutin paisible à l’intérieur du pays AIP Législatives 2021 : Angustin Thiam et prône le fairplay MAP Béni Mellal-Khénifra: Création de « clubs du dialogue et de la coexistence » dans plusieurs établissements d’enseignement AIP Législatives 2021: les bureaux de vote ont fermé à Dimbokro

Le Président Félix Tshisekedi remet le 1er lot de 330 nouveaux bus à la société Transco


  14 Février      21        Politique (15723),

   

Kinshasa, 14 février 2021(ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a remis samedi le premier lot de 330 nouveaux bus à la Société de Transport au Congo (TRANSCO), au cours d’une cérémonie organisée sur la place du Boulevard Triomphal dans la commune de Kasa-Vubu.

Auparavant, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka avait, dans son allocution de circonstance, profité de l’occasion pour transmettre les félicitations de la population kinoise, au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshikombo, pour sa nomination à la présidence de l’Union africaine (UA) pour l’exercice 2021-2022.

« L’événement heureux de ce jour prouve le souci du gouvernement de la République d’améliorer les conditions de mobilité des Kinois à travers le développement de secteur de transport, l’un des piliers de votre programme pour l’impact sur la vie économique et sociale des habitants dans une mégapole de plus de quinze millions d’âmes comme Kinshasa », avait-il dit.

Le premier citoyen de la capitale en a appelé à une utilisation responsable de ces engins roulants acquis sur fonds propres du gouvernement de la République et grâce à la volonté personnelle du Chef de l’Etat. « Ce sont de bus affectés au transport des Kinois sans distinction, ne les vandalisez pas, ne les détruisez pas. Agir autrement c’est non seulement, rendre un mauvais service aux Kinois bénéficiaires et usagers de ce moyen de transport, mais aussi renvoyer en congé technique si pas carrément en licenciement pour motif économique, vos frères et sœurs qui y travaillent », a recommandé le chef de l’exécutif provincial.

Le ministre des Transports et voies de communications, Didier Mazengu Mukanzu,  a rendu un vibrant hommage mérité au Chef de l’Etat, et Président en exercice de l’Union Africaine dans sa vision éclairée à moderniser tous les secteurs de la vie nationale et le secteur des transports en particulier, vision que le gouvernement s’est attelé à matérialiser sous la conduite du Premier ministre, Sylvestre Ilungankamba, chef du gouvernement.

C’est dans ce contexte, a-t-il indiqué, et dans le cadre de la problématique de la mobilité urbaine de la population de Kinshasa, le gouvernement a signé en octobre 2019, un contrat avec la société SMT un contrat pour l’acquisition de 440 bus de marque Volvo en faveur de l’établissement public TRANSCO, dont à ce jour 330 bus sont déjà réceptionnés et le 110 restant arrivent à Kinshasa à la fin de ce mois.

Hors mis ce contrat, a dit le ministre des Transports, le gouvernement a conclut avec SMT, un autre contrat d’acquisition d’un lot de 230 bus de marque Mercedes, un contrat assorti de l’installation d’une usine de montage à Kinshasa sur la 15ème rue dans la commune de Limete. A travers ce contrat, plusieurs emplois seront crées, a souligné le ministre, une action qui rencontre la vision politique du Chef d’Etat à savoir « Le peuple d’abord ».

Il a rappelé que l’objet social de TRANSCO qui est éminemment social à savoir assurer le transport de la population. En sa création en 2013, le gouvernement avait doté TRANSCO, de 500 bus de marque Mercedes aujourd’hui plus de 7 ans après, la plupart de ces bus sont totalment déclassés avec 45 bus encore en circulation la société ne pouvait plus couvre les charges de cet établissement.

Par ailleurs pour assurer d’un meilleur résultat à l’établissement public Transco a dit M. Mazenga, il a été recommandé à la société l’améliorer de la gestion en informatisant son système de gestion finances en assurant la mise en niveau des conducteurs et personnel de la société dont la session vient d’être terminée.

L’autre préalable important est de règle le système de tarification a sa création le gouvernement avait fixé le prix de la corse à 500FC alors que le prix d’équilibre était de 900, c’est d’équilibre est prés de 2000FC TRANSCO réalise donc une perte de près de 1500 FC, situation qui retenu l’attention du gouvernement est des réponses équilibre sont envisage avant d’exhorte les travailleurs a en faire bon usage et de considérer cette acquisition de ces bus comme un challenge.

Andrew-John Blackson Bongi, directeur général intérimaire de Transco a, dans son allocution de circonstance, rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat, aux noms du Conseil d’administration, de l’Intersyndicale et de l’ensemble du personnel, pour cette nouvelle acquisition devant contribuer à la vision sociale et économique du Chef de l’Etat, dans le cadre de son crédo « le peuple d’abord ».

A l’en croire, ces bus ont été élaboré à a base des spécifications techniques édictées par Transco afin qu’ils soient à la vision des autorités du pays et répondre aux exigences de terrain.

Quid de la fiche technique de ces bus

Présentant la fiche technique de ces engins, le Directeur général de Transco a expliqué qu’ils sont d’abord montés sur un châssis solide d’alliage métallique. Leur puissance-moteur est de 260 chevaux. Leur couple de puissance coûte 960 newtons mètres. Cela leur permet de supporter plusieurs arrêts et redémarrage. Ils sont également équipés des demandes d’arrêt et de panneaux d’affichage pour orienter les destinations des passagers.

Ils sont dotés de tourniquets, dispositifs appelés à filtrer les entrées et les sorties des passagers pour éviter le débordement. Les ventilateurs qui s’y trouvent permettent de renouveler l’air afin d’éviter la contamination à des nombreuses maladies dont la Covid-19 dans ce genre de transport de masse. Ces bus répondent aussi aux exigences civiques. C’est-à-dire que leurs portières ne restent jamais ouvertes pendant le roulage. Sinon ils ne rouleront pas.

Il a clos ses propos en rappelant que Transco dessert déjà quatre provinces en interurbain et que maintenant avec l’élargissement de son charroi, elle va franchir le cap du déploiement en province pour renforcer réellement l’interconnexion du pays.

Pour sa part, le ministre des Transports et voies de communication, Didier Mazengu Mukanzu avait rappelé que le gouvernement avait signé en octobre 2019 un cahier des charges avec la firme SMT pour l’acquisition d’un lot de 440 bus en faveur de la société TRANSCO afin de résoudre le problème de la mobilité de la population kinoise. A ce jour, a-t-il dit, 330 bus sont déjà réceptionnés et 110 bus restant arrivent à Kinshasa à la fin du mois en cours.

Dans la même catégorie