AGP Espace Schengen: Moukagni Iwangou prône le rétablissement du droit de visa du Gabon MAP L’intégrité territoriale du Royaume n’est pas à discuter (Ministre des AE des Comores) AGP Gabon : Décès de Paul Okoumba d’Okwatsegue à l’âge de 87 ans APS CONFEJES : 202 PROJETS SOUMIS AU PPEJ PAR 15 PAYS MEMBRES APS EMIGRATION CLANDESTINE : LA MARINE INTERCEPTE UNE PIROGUE, 39 PERSONNES SECOURUES (DIRPA) APS INONDATIONS : LA MAIRIE DE DIOURBEL MOBILISE 100 TONNES DE RIZ POUR AIDER LES SINISTRÉS APS NOTTO GOUYE DIAMA : UNE DIZAINE D’ASP POUR ÉPAULER LA MAIRIE APS TOUBACOUTA : LANCEMENT DES TRAVAUX D’UNE ÉCLOSERIE D’ALEVINS D’UN COÛT DE 39 MILLIONS CFA APS TAMBACOUNDA : LA DOUANE DE KIDIRA SAISIT 1 376 KG DE CHANVRE INDIEN MAP Inauguration de l’ambassade de l’Union des Comores à Rabat

Le Président Issoufou Mahamadou préside une réunion sur l’état d’avancement des travaux dans le secteur de l’énergie


  12 Octobre      8        Environnement/Eaux/Forêts (2170),

   

Niamey, 12 Octobre (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou a présidé, en début de matinée de ce lundi 12 Octobre 2020 à son Cabinet, une réunion sur l’état d’avancement des travaux dans le secteur de l’énergie.

Cette réunion a regroupé autour du Chef de l’Etat le Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, la Ministre de l’Energie, Mme Aissata Amadou, le Directeur Général de l’Agence Nigérienne de Promotion de l’Electrification en Milieu Rural (ANPER), M. Salouhou Hamidine, et le Directeur Général de la Société Nigérienne d’Electricité (Nigelec), M. Kalid Alassane.

Notons qu’aucune communication n’a été faite à la fin de cette rencontre.

Le Niger, note-t-on, fait face depuis plusieurs années à des problèmes récurrents en matière d’énergie, particulièrement dans le sous-secteur de l’électricité. Aussi, a-t-il initié d’importants projets, notamment dans l’électrification rurale, mais aussi et surtout l’implantation de plusieurs sources d’énergie dont la Centrale électrique de Gorou Banda d’une capacité de 100 MW, aux encablures de Niamey.

Récemment, le Gouvernement nigérien a adopté un projet de décret déterminant les conditions et les modalités de conclusion des conventions de délégation et d’attribution des licences dans le cadre de l’exercice du service public de l’énergie électrique au Niger, permettant ainsi la mise en concurrence dans la production de l’énergie.

Cette production indépendante de l’énergie devra contribuer à l’approvisionnement en énergie électrique du pays suivant les principes du service public, notamment la sécurisation de la fourniture dans les meilleures conditions de qualité et de prix, ainsi que la gestion optimale des ressources et des choix technologiques garantissant l’équilibre financier et économique du sous-secteur de l’électricité.

Jusqu’ici, la Société Nigérienne d’Electricité (NIGELEC), créée en 1968, détient le monopole des activités de production, de transport et de distribution de l’énergie électrique au Niger. Très dépendante du Nigeria et de la SONICHAR, elle est le plus souvent confrontée à un manque d’approvisionnement qui engendre des coupures intempestives du courant dans les foyers nigériens.

Dans la même catégorie