AIP La chefferie du département de Niakara reconnaissante au chef de l’État pour avoir sacrifié « son honneur et sa réputation » pour le peuple AIP La 22ème édition du prix Ebony reportée en janvier 2021 ANP Niamey : Le Premier Ministre reçoit le Sous-Directeur de l’Afrique Occidentale au Ministère français des affaires étrangères ANP Célébration à Dosso de la 7ème édition de la Journée Nationale de la liberté de Presse GNA Tema East NPP to report acts of violence to GNA Vote massively for NPP in the December polls-Addai GNA Some names missing from the special voting list GNA Election 2020: EC satisfied with progress of special voting GNA Special Voting starts in Ernest in UE GNA NDC government to absorb fees of tertiary students

Le président Patrice Talon au contact des populations du Borgou


  13 Novembre      6        Société (25496),

   

Porto-Novo, 13 Nov. (ABP) – Dans le cadre de sa tournée nationale, le chef de l’Etat Patrice Talon a foulé le sol de Parakou, la cité des Koubourous en compagnie de plusieurs ministre et parlementaires.

Le chef de l’État a été chaleureusement accueilli à l’entrée de la ville de Parakou par les cavaliers, les conducteurs de taxis motos et une foule impressionnante composée de toutes les couches socioprofessionnelles de la population.

Cette rencontre a été l’occasion pour les autorités politico-administratives de citer les réalisations du gouvernement en faveur des populations dans plusieurs secteurs sous le lead du président Talon.

Plusieurs préoccupations notamment celles relatives à la construction du port sec, à l’aéroport de Tourou et surtout la problématique de l’emploi des jeunes ont été abordées.

‹‹ Nous sommes capables de nous développer, nous sommes capables de devenir riches. Ce que nos parents n’ont pas pu nous laisser, nous pouvons le laisser à nos enfants. Si Dieu nous prête longue vie, le Bénin va changer dans 10, 20 ans ››, a certifié le président de la République. « Je voudrais vous rassurer que même si la réforme politique a été difficile, elle est utile », a fait savoir le chef de l’Etat.

C’est pourquoi, poursuit-il, « mon gouvernement est en train d’investir beaucoup d’argent pour envoyer des enseignants se faire former en France, au Canada dans des filières d’avenir pour revenir encadrer nos enfants dans ces établissements techniques ».

A l’occasion, Patrice Talon a profité pour évoquer la situation politique liée aux élections. A ce sujet, « le ministre de l’intérieur fera tout ce qu’il faut pour que les mécontents reçoivent leurs récépissés. Nous allons faire tout ce qu’il faut pour que les grands partis politiques prennent part aux élections à venir », a laissé entendre le président Talon.

Patrice Talon a également invité les sages et notables de Parakou à travailler à sa réconciliation avec son « aîné », Boni Yayi.

Avant l’étape de Parakou, le chef de l’Etat a tenu une séance d’échanges qualifiée de « rencontre de réconciliation et de pardon » entre les populations de Tchaourou et le président Patrice Talon.

Le chef de l’Etat est donc venu en Grand Médiateur pour apaiser les cœurs des uns et des autres. Cette rencontre de Tchaourou aura permis aux populations de poser des doléances pour le développement de cette localité. Le président Patrice Talon a pris de nouveaux engagements, « Établir un chronogramme des urgences pour Tchaourou et l’imposer à celui qui va me succéder, ce sera le contrat que je vais signer avec Tchaourou. Cela n’est pas de mes habitudes mais pour faire oublier cette mauvaise impression que Tchaourou a été délaissée », a déclaré Patrice Talon devant l’assistance.

« Je voudrais vous prier, sages et notables, de parler à mes frères et sœurs, que ceux qui ont encore des blessures, des rancœurs, que vous soyez mon porte-parole pour leur demander pardon. « C’est mon rôle de demander pardon à chaque citoyen », a confessé le président de la République.

Patrice Talon et sa délégation se sont également rendus dans les autres communes du Borgou notamment à Nikki et à Kalalé, à la rencontre des populations.

Dans la même catégorie