AGP Gabon: Mathias Otounga Ossibadjouo explique les avancées de la mise en œuvre de la décentralisation MAP Patrimoine audiovisuel : “fenêtre sur le monde” au temps de la Covid19 GNA Local Council of Churches essential in developing Christian faith GNA Let’s maintain protected, accountable journalists ahead of polls– US Ambassador GNA Organisation trains nurses on adolescent youth friendly health services GNA Farmer drowns in River Lottor at Xavi APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : MADIAMBAL DIAGNE ET SEYDOU NOUROU BA PARMI LES OBSERVATEURS DE LA CEDEO (MÉDIA) INFORPRESS Presidente da Comissão Nacional de Eleições diz que o processo eleitoral decorreu com “normalidade” INFORPRESS CPLP e Ministério da Educação de Cabo Verde realizam conferência internacional em formato virtual INFORPRESS Autárquicas 2020: Deficientes visuais votaram sozinhos pela primeira vez em Cabo Verde

LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS


  29 Septembre      36        Economie (10062),

   

Diamniadio, 29 sept (APS) – Le chef de l’Etat Macky Sall presse le gouvernement de travailler à accélérer les réformes dans plusieurs secteurs dans le cadre de la relance de l’économie.

« Il faut faire les réformes. Moi, j’assume (…). Il faut que les choses bougent. On touche, on revient, vraiment il faut que les réformes soient achevées », a-t-il dit mardi à Diamniadio, en clôturant le Conseil présidentiel consacré à la relance de l’économie.

Macky Sall est revenu sur plusieurs réformes en cours dans le secteur des banques, de la santé, de l’industrie pharmaceutique, entre autres. Il estime qu’on « perd trop de temps dans » les réformes.

« Je souhaite que ces réformes qui sont à notre portée, soient faites. Les réformes, c’est là où le bât blesse (…). Il faut qu’on avance vers plus de réformes », a-t-il déclaré.

Il dit souhaiter que les réformes portent leurs fruits, ajoutant toutefois qu’il se refuse à des crédits importants dans un secteur où il n’y a pas de réformes.

Macky Sall a dressé les contours de la relance de l’économie, avant d’insister sur le fait que dans cette perspective, priorité doit être accordée à des secteurs tels que la santé, l’éducation, la formation, le numérique, l’industrie, entre autres.

Le président de la République a également assuré le secteur privé du soutien du gouvernement.

Dans la même catégorie