AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

« Le principal problème de Dimbokro, c’est le chômage », estime un candidat indépendant aux municipales


  11 Octobre      44        Photos (21159), Politique (23432),

   

Abidjan, 11 oct (AIP) – Un candidat indépendant aux élections municipales à Dimbokro, Jean Kouadio Bonin, estime que « le principal problème » de cette commune « c’est le chômage », proposant de créer « plus de 3000 emplois, lutter contre la pauvreté et la cherté de la vie », s’il est élu au terme du scrutin du 13 octobre.

« Le principal problème de Dimbokro, c’est le chômage. Avec la fermeture de l’UTEXI, de la scierie et la réduction de l’effectif de OLAM notre commune est en train de sombrer », a affirmé M. Bonin lors d’une rencontre, mercredi, à Dimbokro, avec des communautés au quartier Koffikro.

Pour y remédier, il propose un plan quinquennal de développement qui sera financé en partie par le budget communal et les partenaires au développement.

Sa mise en œuvre permettra, entre autre, la création d’emplois, de lutter contre la pauvreté et la cherté de la vie à Dimbokro. « Mon combat, c’est de faire de Dimbokro une ville moderne dont le développement est tiré par une zone industrielle », a-t-il dit, rassurant sur sa capacité à transformer ce rêve en réalité, une fois élu maire.

L’ex-conseiller juridique et fiscal du bureau d’étude et développement technique (BNEDT) prévoit également d’autres investissements dans les secteurs de l’agriculture, le sport, la culture et l’artisanat, la santé et l’éducation, se rassurant qu’avec son programme de gouvernance, les électeurs lui accorderont leurs suffrages au soir du 13 octobre.

ik/ask

Dans la même catégorie