ABP Gouvernance : Les horaires de travail passent désormais de 7 heures à 20 heures à l’Etat civil de la mairie de Djougou dès ce lundi ABP MEDIAS : Le 20ème anniversaire de la radio Solidarité Fm de Djougou célébré avec faste ABP MEDIAS : Les maires de Djougou et de Copargo offrent du matériel technique à la radio solidarité Fm de Djougou GNA Boxing promoter slams referee Bertin GNA  »Super Body » National Championship slated for November 16 APS Sadio Mane incertain pour la rencontre de mardi face au Soudan (médias) APS Diamniado : Macky Sall inaugure un centre de formation dédié à la mécanique et aux engins motorisés GNA Akwapims hail Bgbin’s brilliant speech at Odwira festival GNA Driver alleged to defiling three year old, granted bail GNA Father jailed 10 years for impregnating daughter

« Le principal problème de Dimbokro, c’est le chômage », estime un candidat indépendant aux municipales


  11 Octobre      10        Photos (19406), Politique (19777),

   

Abidjan, 11 oct (AIP) – Un candidat indépendant aux élections municipales à Dimbokro, Jean Kouadio Bonin, estime que « le principal problème » de cette commune « c’est le chômage », proposant de créer « plus de 3000 emplois, lutter contre la pauvreté et la cherté de la vie », s’il est élu au terme du scrutin du 13 octobre.

« Le principal problème de Dimbokro, c’est le chômage. Avec la fermeture de l’UTEXI, de la scierie et la réduction de l’effectif de OLAM notre commune est en train de sombrer », a affirmé M. Bonin lors d’une rencontre, mercredi, à Dimbokro, avec des communautés au quartier Koffikro.

Pour y remédier, il propose un plan quinquennal de développement qui sera financé en partie par le budget communal et les partenaires au développement.

Sa mise en œuvre permettra, entre autre, la création d’emplois, de lutter contre la pauvreté et la cherté de la vie à Dimbokro. « Mon combat, c’est de faire de Dimbokro une ville moderne dont le développement est tiré par une zone industrielle », a-t-il dit, rassurant sur sa capacité à transformer ce rêve en réalité, une fois élu maire.

L’ex-conseiller juridique et fiscal du bureau d’étude et développement technique (BNEDT) prévoit également d’autres investissements dans les secteurs de l’agriculture, le sport, la culture et l’artisanat, la santé et l’éducation, se rassurant qu’avec son programme de gouvernance, les électeurs lui accorderont leurs suffrages au soir du 13 octobre.

ik/ask

Dans la même catégorie