GNA Queen of Ho Dome honours two nurses GNA COVID-19: Nurse dies in Bolgatanga GNA Nurse welcomes new babies in Bolgatanga with gifts GNA FDA to harmonize importer TIN and product registration numbers AIP Un mort dans un accident de la circulation à Ferkessédougou AIP Dao Gabala : l’activiste devenue « Femme fort » du football (Portrait) AIP Le lycée Gaston Ouassénan Koné de Katiola organise des devoirs groupés pour le premier semestre AIP Le chef de l’antenne pédagogique et de la formation continue de Katiola s’enquiert des besoins des enseignants AIP Le kilogramme du cacao acheté à 900 FCFA à Grabo AIP Covid-19 : La DAARA fait don de kits d’hygiène à plusieurs établissements de Tabou

LE PROBLÈME DE LA PROTECTION DES ENFANTS FACE À L’OUTIL INTERNET


  11 Décembre      13        Société (27332),

   

Dakar, 11 déc (APS) – Le Directeur des Droits Humains au ministère de la Justice, Mbaye Diop a posé, vendredi, le problème de la protection des enfants face à l’outil Internet, invitant tous les acteurs à un travail d’encadrement pour ’’affronter ces nouveaux défis’’.

’’Sous d’autres formes, nous avons ‘des enfants de la rue’ qui sont sur l’Internet qui ont des ‘Serigne Daara’ inconnus de leurs parents. Je lance un appel à la société civile et aux partenaires techniques et financiers à aider l’Etat dans sa politique consistant à armer et à pouvoir encadrer les enfants afin qu’ils puisent affronter ces nouveaux défis’’, a-t-il dit.

M. Diop intervenait lors de la rencontre d’échanges entre les organisations de la société civile et les acteurs qui évoluent dans la protection de l’enfance initiée par le Haut-Commissariat des Droits de l’Homme.

Cette rencontre entre aussi dans la cadre de la commémoration du 31ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits des Enfants (CIDE).

Pour le directeur des droits humains, c’est un grand défi à relever en commençant par ’’conscientiser les enfants’’. ’’Ce sont des enfants qu’on peut considérer comme des ‘enfants de la rue sur internet’, ce qui n’est pas si virtuel que cela et qui peut se répercuter dans le monde réel’’, a-t-il relevé.

Selon Mbaye Diop, ce phénomène peut pousser les enfants à glisser dans la pédophilie, dans le radicalisme à leur insu.

’’On ne sait pas ce qui se passe derrière les sites qu’ils visitent et les échanges qu’ils font’’, a-t-il mis en garde, soulignant que ’’la censure n’est plus possible aujourd’hui et il faut que nous soyons prêts à faire face à ce problème’’.

Dans la même catégorie