MAP Kenya: Saisie à Juja de 700 kilogrammes de cannabis et arrestation de cinq trafiquants GNA Ghanaians advised to observe COVID-19 protocols to prevent new infections GNA Government has identified sources of funding to Western Togoland Secessionists -Oppong Nkrumah GNA Agona East District Assembly Supports PWDs GNA NPP needs to rule for many years -Fredy Blay GNA Countries must mitigate impact of COVID-19 on Malaria, TB, and AIDS GNA Government will continue to create more jobs-Deputy Minister AIP Côte d’Ivoire-AIP / Présidentielle 2020 : les instances du RHDP de Sikensi mobilisées pour une victoire d’Alassane Ouattara AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une ONG initie une campagne de dépistage du diabète et de l’hypertension AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Issa Coulibaly, directeur de l’équipe de campagne d’Alassane Ouattara dans le Poro

Le procès en appel de Vital Kamerhe renvoyé au 18 septembre prochain


  21 Août      24        Société (23126),

   

Kinshasa, 21 Août 2020 (ACP).- La Cour d’appel de Kinshasa/Gombe a renvoyé, pour la troisième fois, au 18 septembre prochain, l’affaire Vital Kamerhe et consorts, à l’issue de la troisième audience tenue ce vendredi en chambre foraine à la Prison centrale de Makala, a-t-on appris des avocats de la défense.

Selon la source, ce nouveau renvoi fait suite à une irrégularité persistante de la saisine observée par toutes les parties prenantes au procès. Lors de la deuxième audience, le 7 août dernier, la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe avait évoqué le même motif pour renvoyer l’affaire au vendredi 21 août 2020. Les avocats de la défense ont saisi l’occasion pour introduire une nouvelle fois la demande de mise en liberté provisoire de Vital Kamerhe.
Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Chef de l’Etat, est poursuivi pour détournement de fonds alloués à la construction des maisons préfabriquées, dans le cadre du programme des « 100 Jours », un programme d’urgence du Président de la République qui vise plusieurs volets dont l’infrastructure, avec l’érection des logements sociaux dans des camps militaires notamment.

Vital Kamerhe qui continue à clamer son innocence, avait été condamné au premier degré, par le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, le 20 juin dernier, à 20 ans de travaux forcés pour détournement de deniers publics. Ses avocats avaient, alors, interjeté appel contre le verdict du Tribunal de grande instance.

Jeudi dernier, son parti politique l’UNC et sa famille biologique ont organisé une grande prière sur l’esplanade du boulevard Triomphal, pour implorer la grâce et la faveur de Dieu afin de voir cet acteur politique recouvrer sa liberté.

Dans la même catégorie