GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints AGP Matoto-Route : trois jeunes tués dans un accident de la circulation GNA NC cancels meeting with clubs GNA Mother of former Nigeria national football coach kidnapped again by gunmen: police GNA 20 million children fail to receive lifesaving vaccines in 2018: UN APS CAN 2019 : LA DÉFAITE EN MATCH DE POULE EST OUBLIÉE (CAPITAINE) APS PLAIDOYER POUR LA CONSTRUCTION D’UN HÔPITAL DE NIVEAU 2 À VÉLINGARA APS LA QUALIFICATION EN FINALE VA RAPPORTER 1, 4 MILLIARD DE FRANCS AU SÉNÉGAL GNA Seven confirmed dead as two-storey building collapses in central Nigeria GNA Burundi to immunize health agents on borders to counter Ebola

LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE INVITÉ À EXPLOITER LES 19 DOSSIERS REÇUS DE L’OFNAC


  26 Juin      7        Politique (23688),

   

Dakar, 25 juin (APS) – La présidente de l’Office national de la Lutte
contre la fraude et la Corruption (OFNAC), Seynabou Ndiaye Diakahaté,
a invité mardi le procureur de la République à exploiter les 19
dossiers qui son institution lui a fait parvenir.

« Le procureur a reçu 19 dossiers de l’OFNAC et aucun dossier n’a été
exploité. Je l’invite plutôt à exploiter les dossiers reçus de l’OFNAC
pour prendre une décision », a-t-elle dit, en marge de l’atelier de
validation technique de la stratégie nationale de lutte contre la
corruption.

Selon elle, « l’OFNAC a fait son travail dans le respect des règles et
principes qui gouvernent toute enquête et a remis tous les dossiers au
procureur de la République, à lui d’en tirer toutes les conséquences ».

« Ce serait étonnant que le procureur de la République nous retourne un
dossier d’enquête », a-t-elle soutenu, précisant que « l’OFNAC ne
travaille ni sous l’autorité, ni sous la direction du procureur de la
République ».

Aussi, elle rappelle que ce sont sont les officiers de police
judiciaire et les agents de police judiciaire qui travaillent sous
l’autorité du procureur de la république.

« Si je devais contribuer à son travail, je lui aurai suggéré de saisir
un juge d’instruction qui par voie de relégation judiciaire pourrait
saisir un officier de police judiciaire et lui demander de déposer des
actes. Ce que le procureur ne peut pas faire vis-à-vis de l’OFNAC »,
a-t-elle fait savoir.

Seynabou Ndiaye Diakahaté a par ailleurs souligné que l’OFNAC « n’est
pas un organe de poursuites mais plutôt un organe d’investigation ».

Dans la même catégorie