GNA Grieving Accra residents await the final journey of Rawlings. AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Modernisation de l’artisanat : des jeunes de Divo acquièrent huit tricycles AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les populations d’Attiégouakro invitées à des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Moussa Sanogo sensibilise pour des élections législatives apaisées dans le Bafing AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Décès de l’Ambassadeur Guy-Alain Gauze AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Bill et Melinda Gates publient leur lettre annuelle 2021 « L’année où la santé mondiale a été pensée à l’échelle locale » AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La BAD et le GCA lancent une initiative afin d’intensifier l’adaptation au changement climatique en Afrique (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Afruibana s’engage pour l’agroécologie en Afrique avec l’initiative IAM Africa (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: le maire de Gohitafla défend les couleurs du RHDP AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les acteurs du système éducatif du Kabadougou planchent sur l’annulation des frais de cotisation Coges

LE PROJET DE LOI RELATIF A LA PROGRAMMATION MILITAIRE 2021-2025 VOTE


  9 Décembre      17        Securité (1811),

   

Lomé, 9 déc. (ATOP) – Les députés de la 6ème législature ont voté à l’unanimité le mardi 8 décembre au siège de l’hémicycle, le projet de loi relatif à la programmation militaire 2021-2025.
L’ambition poursuivit par cet outil juridique est double. Il s’agit de renforcer dès à présent les moyens de l’armée togolaise pour lui permettre de remplir efficacement ses missions et de relever le niveau de défense du Togo. En effet, par cette loi, le Togo veut se prémunir contre l’ensemble des menaces et risques susceptibles de porter atteinte à ses intérêts fondamentaux, en particulier en ce qui concerne l’intégrité de son territoire, le libre exercice de sa souveraineté et la sécurité de ses populations.
S’inspirant de la déclaration de politique générale faite par le Premier ministre, Mme Victoire Dogbé-Tomégah, madame, le ministre des Armées, Essozimna Marguerite Gnakadè a indiqué les actions gouvernementales ont été construites autour de trois axes, en l’occurrence le renforcement de l’inclusion et l’harmonie sociales et la consolidation de la paix. « Cette mission est l’apanage des femmes et hommes, qui servent sous les drapeaux, déployés de jour comme de nuit, dans les opérations intérieures qu’extérieures, et parfois au péril de leur vie, pour maintenir un climat de paix, condition sine qua non et impérative pour le développement socioéconomique de notre pays », a expliqué la ministre des Armées.
Elle a précisé que la menace est devenue insaisissable et qu’en plus, elle est diffuse, multiforme, complexe, nécessitant donc une adaptation permanente de l’outil de défense nationale. La ministre a poursuivi que pour faire face à toutes ces menaces, il faut renforcer les armées en hommes, en matériels adéquats et adaptés. « En votant cette loi, première du genre au Togo, vous venez donc d’envoyer un message fort à ces femmes et hommes qui sont chargés de défendre notre pays », a-t-elle conclu.
Selon la présidente de l’Assemblée nationale, Tségan Djigbodi à travers l’adoption de cette loi de programmation militaire, notre pays réaffirme l’objectif d’un modèle d’armées très performant pour répondre aux enjeux sécuritaires nationaux dans un contexte régional et international préoccupant. Partant de cette ambition pour les armées à l’horizon de 2025, a poursuivi Mme la présidente, l’adoption de ce projet de loi affiche clairement l’orientation de la politique de défense souhaitée par le chef des armées, Faure Gnassingbé qui œuvre inlassablement à la modernisation permanente des équipements et à l’amélioration continue des conditions de vie et de travail de l’ensemble des forces de défense et de sécurité.
« À travers cette loi de programmation militaire, le gouvernement donne à nos armées les moyens d’accomplir leur mission. Conscient du rôle particulier que joue le Togo dans la préservation et le rétablissement de la paix dans la sous-région, l’Assemblée nationale mettra tout en œuvre pour l’organisation du débat autour de la mise en œuvre de cette loi, dans le cadre de l’information annuelle prévue par la présente loi », a ajouté madame Tségan.

Dans la même catégorie