APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ AIP Un incendie ravage des magasins au marché central de Bonoua AIP Bédié regagne Daoukro après un an d’absence GNA Two jailed 26 years over attempted robbery GNA Care International and Mars Incorporated to empower women cocoa farmers ANP Le Gouvernement nigérien adopte sa Déclaration de Politique Générale GNA Gyamfi’s double powers Kotoko past Ebusua Dwarfs INFORPRESS Le président de la FCF défend que toutes les institutions sportives soient auditées INFORPRESS L’association syndicale de la PJ garantit qu’il y a un «sentiment d’unité» et que la classe «se sent très respectée» INFORPRESS Handball: New women’s handball coach wants Cape Verde to make history at CAN

Le projet de réforme des horaires de travail dans l’administration publique béninoise exposé à la CAD Mono


  20 Novembre      8        Société (31962),

   

Porto-Novo, 20 nov. (ABP)- Le directeur général de la fonction publique, Bertin Quenum a entretenu mercredi les membres de la conférence administrative départementale du Mono sur le projet de réaménagement des horaires de travail dans l’administration publique béninoise.

selon M. Quenum, cette réforme vise le réaménagement des horaires de travail dans l’administration publique pour atteindre les performances souhaitée par le gouvernement. Les horaires actuelles de travail, 8H-12H30 et 15H-18H30, indique-t-il, font que le Bénin apparaît comme l’un des rares pays à pratiquer une pause de 02H30, ce qui induit des contre performances au niveau de l’administration. Avec un effort d’une heure de pause, l’économie gagnera environ onze milliards de francs CFA par an en termes d’économie sur la consommation d’énergie, a-t-il souligné.

Le nouveau horaire de travail dans l’administration publique proposé par le comité technique sera de 8H à 17h30 avec 90 minutes de pause avec la possibilité de création des cantines et crèches à proximité des administrations publiques.

Des échanges avec les directeurs départementaux, il ressort que cette réforme ne peut tenir compte de tout le monde et il urge de prendre en considération les spécificités de l’enseignement, la continuité du service public dans le domaine de la santé, de la sécurité et autres.

Parlant des heures supplémentaires face à la nouvelle réforme, le directeur général de la fonction publique a précisé qu’elles sont encadrées par la loi. Pour lui, soumettre les travailleurs aux heures supplémentaires n’est pas une très bonne pratique. Toutefois, souligne-t-il, « les secteurs où ces heures existent, elles doivent être rémunérées ».

Dans la même catégorie