GNA Tetteh Quarshie Cocoa Farm receptive facility refurbished GNA GNA staff builds capacity for in-depth Election reportage GNA NDC accuses government of deliberately failing to activate Presidential Transition process GNA Afadjato South, Nkwanta North top open defecation free league table APS LE DÉBAT SUR LA QUALITÉ DU JEU CHEZ LES LIONS EST IMPERTINENT, SELON UN ANCIEN INTERNATIONAL APS NIAMEY PRÊTE À ACCUEILLIR LA 47ÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE L’OCI ANG Desporto/Morreu Diego Armando Maradona ANG CPLP/Governança de água e os desafios de sustentabilidade debatidos na II reunião dos ministros ANG Covid-19/Erro de fabrico levanta questões sobre testes com vacina da AstraZeneca/Oxford ANG Brexit/Ursula Von Der Leyen não garante que se chegue a acordo com o Reino Unido

Le projet de réforme des horaires de travail dans l’administration publique béninoise exposé à la CAD Mono


  20 Novembre      4        Société (25243),

   

Porto-Novo, 20 nov. (ABP)- Le directeur général de la fonction publique, Bertin Quenum a entretenu mercredi les membres de la conférence administrative départementale du Mono sur le projet de réaménagement des horaires de travail dans l’administration publique béninoise.

selon M. Quenum, cette réforme vise le réaménagement des horaires de travail dans l’administration publique pour atteindre les performances souhaitée par le gouvernement. Les horaires actuelles de travail, 8H-12H30 et 15H-18H30, indique-t-il, font que le Bénin apparaît comme l’un des rares pays à pratiquer une pause de 02H30, ce qui induit des contre performances au niveau de l’administration. Avec un effort d’une heure de pause, l’économie gagnera environ onze milliards de francs CFA par an en termes d’économie sur la consommation d’énergie, a-t-il souligné.

Le nouveau horaire de travail dans l’administration publique proposé par le comité technique sera de 8H à 17h30 avec 90 minutes de pause avec la possibilité de création des cantines et crèches à proximité des administrations publiques.

Des échanges avec les directeurs départementaux, il ressort que cette réforme ne peut tenir compte de tout le monde et il urge de prendre en considération les spécificités de l’enseignement, la continuité du service public dans le domaine de la santé, de la sécurité et autres.

Parlant des heures supplémentaires face à la nouvelle réforme, le directeur général de la fonction publique a précisé qu’elles sont encadrées par la loi. Pour lui, soumettre les travailleurs aux heures supplémentaires n’est pas une très bonne pratique. Toutefois, souligne-t-il, « les secteurs où ces heures existent, elles doivent être rémunérées ».

Dans la même catégorie