AIP Présidentielle 2020 : Alassane Ouattara veut consolider la paix et la cohésion AIP Présidentielle 2020 : L’industrie du tourisme, des arts et des loisirs au cœur du programme d’Alassane Ouattara AIP Présidentielle 2020 : Alassane Ouattara veut optimiser la création d’emploi AIP Présidentielle 2020 : Le candidat du RHDP pour la préservation de l’environnement AIP Présidentielle 2020 : La culture du civisme prise en compte par le candidat du RHDP AGP Gabon: Message d’Ali Bongo Ondimba à Denis Sassou N’guesso sur le prochain sommet de la CEEAC AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements

LE PROJET DE TRICYCLE AMBULANCE LANCE DANS CINQ USP DU DISTRICT SANITAIRE DE BASSAR


  15 Octobre      15        Santé (7741),

   

Bassar, 15 oct. (ATOP) – L’ONG « Santé Intégrée », en collaboration avec les directions régionale et préfectorale de la Santé de la Kara et de Bassar a lancé les 12 et 13 octobre son « Projet de Tricycle ambulance » dans cinq Unités de soins périphériques (USP) du district sanitaire de la préfecture de Bassar à savoir Kabou-Sara, Koudoum, Sanda-Afohou, Manga et Bangeli.
Le « Projet de Tricycle ambulance » entend permettre une meilleure accessibilité des communautés aux USP et des USP aux centres de référence en vue de réduire les décès liés au manque de transport et à la distance puis d’améliorer les taux d’accouchement et de référence aux centres de santé. Ces tricycles ambulances serviront essentiellement à assurer le transport des femmes enceintes et les enfants âgés de zéro à cinq ans, nécessitant des soins et qui habitent loin des USP et des centres de santé ainsi que le transfert de cas de complication vers le Centre Hospitalier Préfectoral (CHP).
Les cinq USP du district de Bassar ont bénéficié d’une ambulance tricycle chacune avec deux conducteurs issus de leur communauté et qui ont été formés du 7 au 11 septembre dernier sur le code de la route, le secourisme et l’entretien en vue d’une bonne gestion de ces ambulances mise gracieusement à la disposition des communautés.
Au cours des lancements du projet dans les USP concernées, les communautés ont été instruites sur le projet, le service qu’il couvre, le rôle et les responsabilités des conducteurs de ces tricycles ambulances.
En lançant le projet dans ces localités ciblées, la délégation de l’ONG « Santé Intégrée » conduite par leur directeur médical, Dr. Kenkou Komlan Nabisson a éclairé les communautés sur les cas nécessitant un transfert du malade, entre autres, paludisme grave, pneumonie grave ou détresse respiratoire, malnutrition aigüe sévère compliquée, infections néonatales, enfant prématuré ou souffrances fœtales aigues, convulsions, rougeole grave et compliquée, méningite, traumatisme crânien, début de travail d’accouchement et accouchement difficile, hémorragie post-partum.
La délégation a aussi rappelé le rôle et responsabilité des conducteurs de ces tricycles ambulances et leur collaboration avec les Responsables des formations sanitaires (RFS) dans la gestion de ces engins. Elle a insisté sur les valeurs exigées de ces conducteurs à savoir être travailleurs et dynamiques, respectueux, honnêtes, empathiques, exemplaires et responsable, capables de garder les confidentialités et dignes de confiance.
Le directeur préfectoral de la Santé de Bassar, Dr Rédah Baréma et le représentant du directeur régional de la Santé de la Kara, Bantakpa Salaraga ont félicité l’ONG « Santé Intégré » pour sa vision de secourir les couches vulnérables que sont les femmes enceintes et les enfants de zéro à cinq ans dans le domaine de la santé. Ils ont aussi salué ses interventions dans la préfecture de Bassar et fait remarqué que depuis l’arrivée de cette ONG, les taux de fréquentation dans les centres de santé de Bassar se sont améliorés et ceux de mortalité ont chutés. Ceci vient en appui aux efforts du gouvernement dans sa politique de santé pour tous au Togo, ont-ils souligné.
Pour le directeur médical à l’ONG « Santé Intégré », Dr. Kenkou Komlan Nabisson, l’intervention de sa structure vise à appuyer le gouvernement à atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’est fixé dans le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) afin de réduire la mortalité maternelle et infantile. Il a insisté sur la bonne gestion de ces tricycles ambulances en vue de l’atteinte des objectifs visés.
L’ONG « Santé Intégrée » a été créée en 2004 au Togo au bénéfice des couches vulnérables dont l’accès à la santé est limité par manque de moyens et des coûts exorbitants des soins de santé. Elle intervient dans le domaine de la santé maternelle et infantile par une prise en charge complète des femmes enceintes et des enfants de zéro à cinq ans puis la réhabilitation des centres de santé de l’Etat.

Dans la même catégorie