AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Africa Santé Expo 2021, du 20 au 21 mai à Abidjan AIP Point de la situation de la COVID-19 au 21/01/2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Signature d’un partenariat entre le centre Jubilée de Korhogo et un organisme allemand pour la prise en charge des malades mentaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La mine d’or d’Ity mène plusieurs actions au bénéfice des populations de Zouan-Hounien APS LIGUE 1 : TEUNGUETH FC ET JARAAF, LES FAVORIS AU TITRE, SELON BADARA SARR MAP Bénin : 56 millions $ de l’UE pour la riposte anti-covid-19 MAP Gabon : Campagne nationale de sensibilisation sur les effets néfastes du tabagisme MAP Côte d’Ivoire : Retard de livraison des vaccins Pfizer GNA COVID-19: Seven new cases recorded in 24 hours in Hohoe GNA Senior Staff of Ghanaian Universities begin indefinite strike

LE PROJET « RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION AU TOGO, NE LAISSEZ PERSONNE DE COTE » LANCE


  9 Décembre      66        Société (27561),

   

Lomé, 9 déc. (ATOP) – Le projet « Recensement général de la population au Togo, ne laissez personne de côté », initié par la Fédération togolaise des associations de personnes handicapées (FETAPH) a été lancé, le mardi 8 décembre à Lomé.
Ce lancement a été suivie de la formation des organisations membres et partenaires de la FETAPH, sur l’importance de leur implication dans la mobilisation des personnes handicapées et leurs familles pour le 5ème recensement général de la population et de l’habitat (RGPH5), une des activités dudit projet.
Le projet est un accompagnement du processus du RGPH5 dont la phase active est prévue pour l’année 2021. Il consiste à travailler aux côtés de l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), afin de rendre inclusif le processus de recensement et de contribuer à la disponibilité des données statistiques sur le handicap et les personnes handicapées au Togo.
Le but du projet est de disposer des données viables sur le taux de personnes handicapées au Togo, dans le souci de renforcer le plaidoyer pour leur prise en compte dans les politiques et programmes. Ledit projet est appuyé techniquement et financièrement par CBM, Fondation Liliane, DAHW, GIZ et Fondation Anesvad. D’un coût total de 132.514.469 F CFA, il sera exécuté dans les 117 communes du Togo sur une période de 24 mois. Sa mise en œuvre a commencé, mais la mobilisation des ressources continue pour collecter les 100% du budget alloué.
Dans la mise en œuvre de ce projet, il est aussi prévu un atelier de travail avec le personnel de l’INSEED et d’autres parties prenantes du recensement sur les concepts de handicap/inclusion et les outils de « Washington group » et sur l’élaboration et la validation d’un module de formation sur le handicap et l’inclusion. Il y aura également la formation des formateurs, superviseurs, contrôleurs et des agents de recensement sur le handicap ; la proposition et la signature d’un protocole d’accord de partenariat entre l’INSEED, la FETAPH et les organisations qui promeuvent l’inclusion des personnes handicapées, fixant les normes de collaboration et la production du rapport thématique sur le handicap afin de le vulgariser. D’autres activités complémentaires seront telles que la formation des agents de collecte de données dans le cadre du recensement test et l’organisation des séances de travail avec les autorités locales des 117 communes du Togo sont aussi des composantes de ce projet.
En effet, le dernier RGPH au Togo remonte à 2010. Le rapport de ce RGPH indiquait que le Togo comptait une population d’environ 6.191.155 d’habitants. Sur cet effectif, seulement 1,6% était des personnes handicapées. Or, la question du handicap à cette époque commençait par être connue grâce aux actions de plaidoyer de la FETAPH. Pour mieux réussir les actions visant la promotion et la protection des droits des personnes handicapées, il s’avère nécessaire, voire indispensable que le RGPH5 prenne en compte de façon suffisante la thématique du handicap dans la définition des variables et l’adoption des critères d’analyse des informations collectées sur le terrain.
Le directeur des personnes handicapées, directeur du comité de pilotage du présent projet, Karimu Wasiyou a dit avoir la ferme conviction que le taux réel de cette couche souvent défavorisée sera disponible d’ici 2022. « La responsabilité de chacun dans ce processus est engagée, ceci en vue d’atteindre le résultat escompté », a dit M. Karimu qui a saisi cette occasion pour inviter toutes les parties prenantes à travailler ensemble, dans le but d’atteindre les objectifs de l’inclusion sociale.
Le directeur des statistiques démographiques et sociales à l’INSEED, Fankeba Souradji a rappelé que le Togo compte à son actif, 4 recensements tenus en 1960, 1970, 1981 et 2010. « Ce projet est une interpellation à l’INSEED pour la prise en compte du handicap dans le processus de mise en œuvre du RGPH5. Il a rassuré la FETAPH que contrairement aux 4 autres recensements précédents, la collecte des informations sur le handicap occupe une place de choix dans le RGPH5 à travers l’utilisation du questionnaire de «Washington group ».
La FETAPH est un réseau constitué d’organisations de la société civile, travaillant sur la thématique du handicap au Togo. Elle est créée le 30 novembre 1990, en remplacement de l’Union nationale des personnes handicapées du Togo (UNPHT). Elle regroupe à ce jour une quarantaine d’associations reparties sur toute l’étendue du territoire national.

Dans la même catégorie