MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Le projet solaire Noor éclaire l’Afrique à la veille de la COP22 (Président de la BAD)


   

 

-Propos recueillis par Nadia El Ahmar-

Rabat, 23 juil 2016 (MAP)- Le projet Noor éclaire l’Afrique, à la veille de la COP22 qu’abritera le Maroc en novembre prochain, à la fois par ses centrales solaires et ses retombées positives sur le continent, a affirmé le Président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, actuellement en visite au Maroc.

« Le projet Noor, à la veille de la COP22, éclaire l’Afrique par ses centrales solaires, et contribue de manière significative à son essor économique », a dit M. Adesina, dans un entretien accordé à la MAP, en marge d’une visite de terrain au site de la centrale solaire Noor d’Ouarzazate.

Il a également souligné que le continent regorge d’importantes potentialités en matière d’énergies renouvelables, précisant que la capacité énergétique solaire en la matière s’élève à 11 terawatts, tandis que celle hydraulique et éolienne avoisine 350 gégawatts et 150 gégawatts respectivement.

Quant à la capacité énergétique géothermique, le président de la BAD a précisé qu’elle avoisine 15 gégawatts, appelant à tirer profit de ses ressources abondantes en énergie verte.

« Nous ne pouvons pas éclairer le continent avec des potentialités, il faut les débloquer de manière à faire bénéficier la population du continent qui vit toujours dans l’obscurité, des immenses ressources énergétiques dont regorge l’Afrique », a relevé le président de la BAD.

Il a, à cet effet, noté que plus de 645 millions d’Africains n’ont pas accès à l’électricité, tandis que 700 millions ne disposent de l’énergie de cuisson propre.

Le président du Groupe a aussi signalé que l’accès au financement constitue l’un des principaux défis qui font face au secteur énergétique, mettant également l’accent sur l’utilisation des technologies appropriées.

Il a, de même, plaidé pour un mix énergétique qui concilie entre les énergies renouvelables et les centrales thermiques au charbon à l’aide de technologies propres.

Et de rappeler que le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a élaboré le « Nouveau pacte pour l’énergie en Afrique » (New Deal for Energy in Africa), une initiative ambitieuse qui vise à combler l’énorme déficit énergétique de l’Afrique d’ici à 2015.

La BAD envisage d’allouer un financement de 12 milliards de dollars en 5 ans pour le secteur énergétique en Afrique, a fait savoir M. Adesina, précisant que le Groupe aspire réaliser un effet de levier dans ce domaine de près de 40 à 50 milliards de dollars à travers le secteur privé.

Par ailleurs, le président de la BAD a tenu à féliciter Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour sa politique visionnaire en matière des énergies renouvelables qui n’honore pas seulement le Royaume mais contribue également avec d’importantes retombées positives sur l’ensemble du continent.

Il a, à cet effet, réaffirmé le soutien de son organisme au Maroc dans l’organisation de la COP22, précisant que la BAD ne ménagera aucun effort pour que cette manifestation soit une « réussite éclatante » à l’échelle mondiale.

Lors de cette visite, le président de la BAD était accompagné d’une importante délégation composée notamment de la Représentante résidente du Groupe au Maroc, Yacine Fal et du représentant du Maroc, de la Tunisie et du Togo au Conseil d’administration de la BAD, Abdelmajid Mellouki.

La visite de M. Adesina, la première du genre au Maroc depuis sa nomination à la tête de cette organisation financière, et qui se poursuit jusqu’au 24 juillet, s’inscrit dans le cadre de l’engagement de la BAD à « apporter un soutien économique pour le Maroc, en particulier, et à l’Afrique en général, avec pour objectifs de stimuler une croissance inclusive et durable ».
NA—BR

Dans la même catégorie