MAP Burkina Faso: les deux enseignants kidnappés le 11 mars retrouvés morts AIP La Côte d’Ivoire en lice pour la Coupe d’Afrique de la Boulangerie à Casablanca MAP Nairobi parmi les métropoles les plus chères pour les expatriés (Economist Intelligence Unit) AIP Côte d’Ivoire/ La police de Bondoukou instruite sur les documents de commercialisation de la noix de cajou AIP Côte d’Ivoire/ Le dialogue, la seule issue pour arriver à la paix (Raffarin) MAP Tunisie: Trois terroristes tués dans le centre-ouest du pays (autorités) LINA Liberia: Senate Commits To Addressing Health Constraints Via Budgetary Allotments LINA Liberia Embraces IMF Capacity Development APS SENEGAL: 30 MILLIONS CFA DE LA MAIRIE AUX FEMMES DE TOUBACOUTA APS FÉMINISME: UN COMBAT « EN BERNE’’ AU SÉNÉGAL, SELON MARIE-ANGÉLIQUE SAVANÉ

Le rapport du « task force » sur les finances publiques remis à Ali Bongo Ondimba


  20 Juin      44        Economie (22816), Finance (3730),

   

Libreville, 20 Juin (AGP) – Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a reçu, ce mercredi à Akanda, au nord de Libreville,  des mains du président du bureau de coordination du séminaire, Roger Owono Mba, le rapport des travaux de la task force sur les finances publiques dont les assises ont débuté  au mois de mai dernier, en vue d’améliorer significativement la performance des finances publiques pour  accélérer la réforme en cours de l’Etat.

Recettes, fiscalité, masse salariale, dette, trésorerie, emploi, investissement, sont, entre autres, les différents enjeux sur lesquels ont porté les réflexions des participants. Cette initiative du Chef de l’Etat gabonais avait pour objectif de dresser un bilan d’ensemble sur l’état  de nos finances publiques, pour une rationalisation en vue d’optimiser les recettes  fiscales et orienter les dépenses vers les secteurs prioritaires.

Réunis un mois durant, les membres du gouvernement, les directeurs généraux et les autres acteurs du secteur de la finance, ont examiné les réformes à mettre en œuvre à court et moyen terme, afin de permettre à notre pays de s’adapter aux exigences du   moment, notamment, une orthodoxie financière,  pour une croissance équitable et durable telle que souhaité par le président Ali Bongo Ondimba.

« Ce travail concret et salutaire, qui vous a permis de mieux travailler ensemble, nous permettra de juger de son efficacité dans les jours à venir. Aussi, il faut se le rappeler, nous   nous   sommes  réunis,   car   nous   avons  réalisé   que   nous   ne   pouvions   plus continuer ainsi avec des problèmes d’ordre structurel et conjoncturel. Il était judicieux de réviser la méthode », a déclaré Ali Bongo Ondimba.
Au terme de ces travaux, les recommandations émises permettront d’actualiser le Plan de relance économique (PRE) et d’élaborer la loi des finances rectificative au titre de l’année 2018.

Rappelons que c’est à la suite de l’annonce, le 17 mai dernier, par le président Ali Bongo Ondimba, du lancement d’une « task force » sur les finances publiques, que  les ministres et les directeurs généraux des administrations et des agences publiques concernées se sont réunis au Dounia Park, à Akanda au nord de Libreville  pour un séminaire piloté par Brice Laccruche Alihanga, son directeur de cabinet.

« Le but est de maîtriser les dépenses publiques, de mobiliser davantage de ressources publiques et d’optimiser l’efficacité de nos investissements sur le plan socio-économique. Même si tout cela relève de la technique budgétaire, il s’agit pour l’Etat d’être en mesure d’améliorer significativement les conditions de vie de la population », déclarait-t-il à l’ouverture des travaux en mai dernier.

SN/SM/FSS

Dans la même catégorie