GNA EuroPrima Industries Limited supports Ayawaso West Municipal Assembly AIP Trente-quatre nouveaux cas de COVID-19 enregistrés le 18 juin 2021 AIP Amédé Kouakou appelle les entreprises au respect des dates de livraison de l’autoroute Yamoussoukro-Bouaké AIP Le PDCI remet au président Bédié son plan stratégique de modernisation couplé au plan d’action GNA Hungary University opens recruitment agency in Ghana GNA President Akufo-Addo opens 59th ECOWAS Ordinary Summit in Accra today AMI L’élection de la Mauritanie membre de la FAO représentant du Groupe africain reflète les efforts du pays dans le domaine agricole APS UN PROGRAMME CIBLE 5000 JEUNES SORTIS DU SYSTÈME SCOLAIRE APS LE DIALOGUE ENTRE LES JUGES NATIONAUX ET COMMUNAUTAIRES PASSÉ À LA LOUPE APS ACCÈS DES FEMMES À LA JUSTICE : UN RESPONSABLE DE L’AJS PRÉCONISE UN CADRE DE CONCERTATION

Le renforcement de la coopération bilatérale au cœur d’entretiens entre M. Bourita et son homologue rwandais


  30 Octobre      22        Diplomatie (1060),

   

Rabat, 30/10/2020 (MAP) – Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, s’est entretenu, vendredi à Rabat, avec son homologue rwandais M. Vincent Biruta, des moyens de renforcement des relations de coopération et de partenariat entre Rabat et Kigali dans plusieurs domaines.

Lors de ces entretiens, les deux ministres ont relevé, avec satisfaction, la convergence de points de vue des deux pays sur des questions d’intérêt commun, notamment la paix et la sécurité en Afrique, la coopération Sud-Sud, la sécurité alimentaire, le développement durable et la réforme de l’Union africaine.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de ces entretiens, le chef de la diplomatie rwandaise s’est félicité des « relations excellentes » entre le Maroc et le Rwanda, concrétisées par des visites au niveau du plus haut sommet de l’État et au niveau ministériel.

« L’année prochaine, nous espérons vous accueillir au Rwanda à l’occasion de la Grande Commission mixte de coopération maroco-rwandaise, qui devrait se réunir à Kigali », a déclaré M. Biruta.

« Nous apprécions beaucoup ces bonnes relations au niveau politique, économique et au niveau des affaires », a-t-il insisté, ajoutant qu’il y a des projets d’investissement en cours d’exécution et qu’il espère voir plus de femmes et hommes d’affaires marocains et rwandais « établir des partenariats pour investir au Rwanda, au Maroc ou ailleurs ».

M. Biruta a aussi souligné l’engagement du Rwanda à « travailler de concert avec le Maroc au niveau des instances internationales pour les questions d’intérêt régional ou d’intérêt global ».

Il a remercié le gouvernement marocain pour le soutien qu’il a accordé au Rwanda à travers l’Union africaine, les Nations unis ou les autres organisations internationales, poursuivant : « nous allons encourager toujours cette concertation pour adopter des positions communes ».

De son côté, M. Bourita a souligné que les relations entre les deux pays sont entrées dans une « nouvelle ère » depuis la visite de Sa Majesté le Roi au Rwanda en 2016.

Pour M. Bourita, l’ouverture d’une ambassade du Rwanda au Maroc en janvier dernier a cristallisé le nouvel élan donné aux relations bilatérales, rappelant ainsi l’engagement des deux parties dans la mise en œuvre des nombreux accords et projets lancés ces dernières années.

« Cette visite nous a donné l’occasion d’aborder, en profondeur, les différentes dimensions de nos relations bilatérales et d’explorer les champs de coopération que nous pouvons encore investir », a-t-il fait savoir.

« Au-delà de notre agenda bilatéral, ce qui nous rassemble ce sont les questions liées au développement de l’Afrique », a-t-il relevé.

« La maturité de nos relations nous permet de franchir un palier supérieur et d’envisager une véritable projection de notre coopération en Afrique », a dit M. Bourita

Au terme de leurs entretiens, les deux ministres ont procédé à la signature de deux mémorandums d’entente dont le premier porte sur la création d’un Comité de pilotage de la coopération entre les gouvernements des deux pays, tandis que le deuxième porte sur le domaine des sport.

Dans la même catégorie