STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’ ACP L’évêque de Butembo-Beni plaide pour la catégorisation des refugiés à accueillir GNA ROPAA Committee begins engagement of Diaspora GNA “Rehabilitate our roads”, communities in Ayensuoanu appeal

Le renforcement des relations de coopération avec l’Afrique, l’un des objectifs fondamentaux du Maroc (Spécial El Pais)


Madrid, 1er juil. 2015 (MAP) – Le renforcement des relations de coopération avec les pays de l’Afrique est l’un des objectifs fondamentaux du Maroc, souligne, mercredi, le quotidien espagnol à grand tirage « El Pais » dans un spécial consacré au Royaume.

Le spécial de sept pages, élaboré par l’agence « theworldfolio.com », spécialisée dans l’intelligence économique et financière, souligne que SM le Roi Mohammed VI a réitéré l’engagement du Royaume envers les pays africains en vue de mettre en place « une politique harmonieuse et cohérente, basée sur l’exploitation partagée des richesses, la promotion du développement humain et le renforcement de la coopération économique ».

La publication a rappelé à cet égard que la tournée effectuée par le Souverain en février dernier dans des pays africains, a été couronnée par la signature de 91 accords commerciaux.

Dans un contexte international marqué par la crise économique, les entreprises marocaines sont présentes dans le continent africain qui est fin prêt pour décoller grâce à ses économies émergentes, qui atteignent des taux de croissance annuels de l’ordre de 5 pc, et à ses énormes richesses naturelles, ajoute le spécial.

Le Maroc, fort de sa stabilité et de ses réformes démocratiques et économiques, aspire à se positionner en tant que plateforme d’investissements internationaux vers l’Afrique, d’autant plus que le royaume a enregistré dans les dernières années des taux de croissance estimés à 5 pc, note la publication citant dans ce cadre les propos de l’ancien ambassadeur de l’Espagne à Rabat, José de Carvajal, qui a affirmé que « le Maroc connait une étape prometteuse, encourageante et très positive ».

Ce progrès est dû aux réformes politiques et économiques entreprises par le Maroc et à un secteur financier qui est en évolution et qui est capable d’attirer les investissements étrangers, a dit le ministre de l’économie et des finances. M. Mohamed Boussaid, cité dans ce spécial, notant que l’Espagne est un partenaire commercial de choix du Maroc à la faveur des liens historiques et géographiques existant entre les deux pays.

Le ministre, qui a souligné que les entreprises espagnoles installées au Maroc sont une « succes story », a lancé un appel aux sociétés espagnoles opérant dans les différents secteurs à tirer profit des opportunités qu’offre le Maroc, relève ce spécial.

Un autre facteur du développement économique du Royaume est la régionalisation avancée, qui requiert de grands investissements notamment dans le secteur de la construction, relève le document, rapportant dans ce sens les propos de l’ex-ministre de l’urbanisme et de l’aménagement du Territoire, M. Mohand Laenser, qui note que l’expérience de l’Espagne dans ce domaine et la proximité géographique favorisent les entreprises espagnoles.

DD/KN—BI
LC.

Dans la même catégorie