STP-PRESS FMI recomenda São Tomé e Príncipe a aumentar receitas e promover sector privado Inforpress Fogo: “Há muitos edifícios devolutos em São Filipe cujo estado de conservação carece de uma intervenção” – Jair Fernandes Inforpress Ler livros de poesia e declamar poemas cria gosto pela leitura – responsável do grupo Fora do Palco ANP Près d’un milliard et demi de FCFA mobilisé pour la campagne de vaccination du cheptel nigérien APS PLUS DE 42% DES MÉNAGES RURAUX ONT ACCÈS À L’ÉLECTRICITÉ (OFFICIEL) AIP Côte d’Ivoire/Le centre de santé urbain de Bonon réhabilité Bonon APS FÊTE DU 4 AVRIL : LE PRÉFET DE MBOUR VEUT « UN DÉFILÉ INCLUSIF ET POPULAIRE » AIP Côte d’Ivoire/ SIFCA aux côtés de jeunes mobilisés pour l’environnement et le climat (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire/Un militaire abattu par des coupeurs de route à Bouna APS SÉCURISATION DES MARCHÉS : UN PROGRAMME D’URGENCE DE 300 MILLIONS

Le réseau routier classé et revêtu sénégalais jugé de « bonne qualité » par un officiel


  24 Juin      43        Société (47685), Travaux publics (460),

   

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Ka+++

Kolda, 24 juin (APS) – Le réseau routier classé et revêtu du Sénégal est jugé à 75% de « bonne qualité » ou de « qualité moyenne » a assuré, l’administrateur du Fonds d’entretien routier autonome (FERA), Papa Mamadou Ndiaye qui salue la « maitrise technique » des agents d’exécution de l’entretien routier.

« Avec l’avènement du FERA, on a noté un bond très important en matière de ressources financières. C’est pourquoi, le réseau classé et revêtu est jugé, en 2018, à 75% de bonne qualité ou de qualité moyenne », a-t-il dit.

Pape Mamadou Ndiaye s’exprimait au terme d’une visite des travaux d’entretien des routes dans les régions de Fatick, Kaolack, Tambacounda et Kolda, dans le cadre d’un projet triennal (2015-2017) de plusieurs milliards de FCFA financé par le FERA.

La tournée qui avait démarré, mardi, est à l’initiative du Conseil d’administration du FERA. Cette visite de chantier a permis de constater l’état des routes entretenues et de mise en œuvre et d’exécution de ce programme.

« Au niveau national, le Sénégal a un réseau routier classé d’environ 16496 km dont 5000 km de routes revêtues. Avant la mise en place du FERA, 55% du réseau pouvait être considéré comme étant de bonne qualité, ou de qualité moyenne », a-t-il rappelé.

Selon M. Ndiaye, « le FERA a appuyé les collectivités territoriales et l’Ageroute pour améliorer la qualité du réseau routier sénégalais. Et ce progrès est passé par l’augmentation de ressources financières ».

« En 2007, le budget de l’entretien routier était de 15 milliards de FCFA et aujourd’hui, nous avons un fonds de 60 milliards de FCFA. En l’espace de 10 ans, il a été multiplié par 4 », a-t-il dit.

Cela a abouti à une « nette amélioration de la qualité » du réseau national a dit M. Ndiaye. « Nous devons cela à la maitrise technique des dossiers des agents d’exécution de l’Ageroute et l’augmentation du financement du FERA » s’est-il félicité.

Mettant également en exergue les efforts consentis par l’Etat du Sénégal pour, à travers une campagne de sensibilisation, dissuader les transporteurs de surcharger leurs véhicules.

Car, a-t-il souligné, « les dégradations qui découlent de cette surcharge dépassent les budgets disponibles ».

« Le FERA a aussi mis en place une équipe d’audite technique qui s’assure de l’entretien des routes et de l’utilisation correcte des ressources » a dit son administrateur.

M. Ndiaye ajoute que sa structure veille également à la sécurité routière pour prévenir des accidents.

SK/PON

Dans la même catégorie