Inforpress Fogo: “Há muitos edifícios devolutos em São Filipe cujo estado de conservação carece de uma intervenção” – Jair Fernandes Inforpress Ler livros de poesia e declamar poemas cria gosto pela leitura – responsável do grupo Fora do Palco ANP Près d’un milliard et demi de FCFA mobilisé pour la campagne de vaccination du cheptel nigérien APS PLUS DE 42% DES MÉNAGES RURAUX ONT ACCÈS À L’ÉLECTRICITÉ (OFFICIEL) AIP Côte d’Ivoire/Le centre de santé urbain de Bonon réhabilité Bonon APS FÊTE DU 4 AVRIL : LE PRÉFET DE MBOUR VEUT « UN DÉFILÉ INCLUSIF ET POPULAIRE » AIP Côte d’Ivoire/ SIFCA aux côtés de jeunes mobilisés pour l’environnement et le climat (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire/Un militaire abattu par des coupeurs de route à Bouna APS SÉCURISATION DES MARCHÉS : UN PROGRAMME D’URGENCE DE 300 MILLIONS AIP Côte d’Ivoire/ Pose de la première pierre d’une nouvelle maternité à Bonon

 » Le rôle et la mission de la Chefferie traditionnelle dans le développement de la statistique au Niger » thème d’un atelier ouvert depuis ce matin à Niamey


  1 Novembre      35        Développement durable (3794), Economie (22846),

   

Niamey,01 nov (ANP)-  »le rôle et la mission de la Chefferie traditionnelle dans le développement de la statistique au Niger », c’est le thème d’un atelier de sensibilisation de l’Association des Chefs Traditionnels du Niger (ACTN) organisé par l’Institut National de la Statistique (INS) ce mardi matin à Niamey.

Dans son mot introductif, le Directeur Général de l’INS, M. Idrissa Alichina Kourguéni, a rappelé que  »les relations qui existent entre l’INS et le bureau de l’ACTN remontent à plusieurs années, elles sont intensifiées en 2012 lors de l’organisation du thème Recensement Général de la population et de l’habitat (RGP/H), la qualité et l’intensité de ces relations nous ont conduits à les formaliser en 2016 et a établir un protocole écrit de partenariat inédit entre nos deux institutions ».

 » A notre connaissance, il n’y a pas un pays en Afrique où les chefs traditionnels sont impliqués et s’investissent autant dans les activités de promotion de la Statistique comme le Niger » a-t-il dit.

M. Idrissa Alichina a par ailleurs indiqué que  »nous voudrions pendant ce Café Statistique discuter ensemble des mesures qui nous permettraient de renforcer notre partenariat et surtout examiner ce que l’ACTN pourrait nous apporter encore ou de plus comme assistance pour améliorer la qualité et la fiabilité des données que nous collectons et des indicateurs et agrégats que nous produisons ».

 »Nous souhaitons que nos chefs traditionnels amènent les populations des différentes localités de notre pays à mieux participer à ces opérations d’enquêtes statistiques en accueillant à bras ouverts les équipes chargées de la collecte des données sur le terrain et surtout en leur fournissant des réponses correctes aux différentes questions qui leurs seront posées » a enfin souligné le Directeur Général de l’INS.

Quant à l’honorable Balla Marafa Sultan du Gober et Vice-président de l’ACTN, il a indiqué que  » dans le cadre de l’accomplissement de cette mission de coordination du Système Statistique National (SSN), l’Association des Chefs Traditionnels du Niger (ACTN) s’engage à accompagner l’INS, afin de promouvoir la culture statistique conformément au protocole de partenariat qui formalise les relations entre nos deux structures.

 »L’ACTN s’engage également à contribuer à la sensibilisation de la population lors des opérations de collecte des données conduites par l’INS et les autres structures du Système Statistique National (SSN) » a-t-il ajouté.

MTM/MHM/ANP/OCTOBRE 2017

Dans la même catégorie