MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) APS L’accord de partage gazier entre le Sénégal et la Mauritanie augure un développement du secteur en Afrique (Chambre africaine de l’énergie) ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique

Le roman « ce jour-la… » de Ferdinand dedié à Kara


  11 Mai      105        Arts & Cultures (2293), Livres (272),

   

Lomé, le 11 mai (ATOP) – M. Ferdinand Fararra a  dédicacé le mercredi 9 mai à Kara, son premier roman « Ce jour-là…», en présence des acteurs du système académique, des enseignants et élèves du collège Chaminade ainsi que des parents et amis.
Le roman « ce jour-là… », Publié par la maison d’édition « les éditions Awoudy », est un ouvrage de 139 pages subdivisé en 17 chapitres. L’histoire que raconte le roman  s’articule autour de Déborah et Saraf qui ont pu traverser toutes les difficultés pour vivre à la fin un grand amour. Ils ont su transmuer leurs difficultés en avantages, bravant monts et vallées afin de consommer leur amour.
Selon l’auteur, Ferdinand Farara le destin de Saraf a su le forgé au courage et à l’espoir. Il a indiqué qu’à travers des évènements malheureux de la vie, l’on peut tirer le bien du mal, l’espoir du désespoir, la réussite de l’échec et la vie de la mort.
L’un des lecteurs, M. Lakaza Jean Paul a indiqué que par le biais de l’ouvrage, l’auteur a voulu insisté sur la patience qui n’est que l’espoir d’un lendemain meilleur.  Le roman de Ferdinand Farara est un ouvrage plaisant par son thème, qui touche le problème de l’heure et invite à transcender les  difficultés pour avoir le bonheur, a-t-il dit. Il a félicité l’auteur pour avoir osé et apporté une plus-value à la littérature togolaise.
Pour le directeur général de la maison d’éditions Awoudy, Heka Mawusé, la littérature togolaise a évolué par l’entrée en son sein de nouveaux écrivains et la maturité du lectorat qui était autrefois limité aux seuls critiques. Il a interpellé les écrivains togolais à laisser des traces, à transmettre leurs connaissances afin de donner une histoire à la nation togolaise.
L’auteur de l’ouvrage, Ferdinand Farara, religieux marianiste formé à Abidjan, est titulaire d’un Diplôme d’Etude Approfondie (DEA) en littérature allemande à l’Université de Lomé. Il est professeur d’Allemand et directeur du Collège Chaminade depuis 2016.

ATOP/AEM/BK

Dans la même catégorie