APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Le Rwanda salue l’arrestation en Belgique de trois génocidaires rwandais


  3 Octobre      10        Securité (1661),

   

Kigali – Les autorités rwandaises ont salué samedi l’arrestation et l’inculpation en Belgique de trois personnes suspectées d’avoir pris part au génocide rwandais en 1994.

« Nous avons travaillé avec les autorités belges et saluons leur arrestation » au cours de cette semaine, a déclaré à la presse le porte-parole de l’autorité du parquet au Rwanda, Faustin Nkusi, indiquant que les trois suspects, visés par des mandats d’arrêts internationaux, sont Pierre Basabose, Seraphin Twahirwa et Christophe Ndangali.

Selon la Commission nationale de lutte contre le génocide (CNLG), Pierre Basabose, homme d’affaires proche du régime génocidaire, est soupçonné d’avoir financé la propagande du génocide qui a fait près d’un million de morts, selon l’ONU.

D’après la même source, Seraphin Twahirwa a dirigé une milice Interahamwe responsable des massacres dans plusieurs régions du Rwanda, alors que Christophe Ndangali, enseignant, a joué un rôle important dans l’exclusion des Tutsi du système scolaire et dans l’appareil de propagande.

Le porte-parole de l’autorité du parquet au Rwanda a indiqué que les autorités rwandaises ont réclamé l’extradition des trois suspects au Rwanda, ajoutant que « nous comprenons que la Belgique a l’obligation de les juger. Nous désirons donc que justice soit faite ».

Le Rwanda a émis 110 mandats d’arrêts contre des participants présumés au génocide, une quarantaine pour des fugitifs en France, a fait savoir samedi le secrétaire exécutif de la CNLG, Jean Damascène Bizimana, soulignant que ces nouvelles arrestations en Belgique sont un message fort pour les fugitifs : « ils ne sont pas oubliés et la justice les trouvera ».

L’un des trois suspects arrêtés par les autorités belges a été placé sous surveillance électronique, tandis que les deux autres sont incarcérés.

Dans la même catégorie