GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints AGP Matoto-Route : trois jeunes tués dans un accident de la circulation GNA NC cancels meeting with clubs GNA Mother of former Nigeria national football coach kidnapped again by gunmen: police GNA 20 million children fail to receive lifesaving vaccines in 2018: UN APS CAN 2019 : LA DÉFAITE EN MATCH DE POULE EST OUBLIÉE (CAPITAINE) APS PLAIDOYER POUR LA CONSTRUCTION D’UN HÔPITAL DE NIVEAU 2 À VÉLINGARA APS LA QUALIFICATION EN FINALE VA RAPPORTER 1, 4 MILLIARD DE FRANCS AU SÉNÉGAL

Le Salvador se met du côté du reste du monde en retirant sa reconnaissance de la pseudo « RASD » (Président salvadorien)


  16 Juin      11        Politique (23689),

   

San Salvador, 15/06/2019 (MAP) – Le président salvadorien, Nayib Bukele, a affirmé, samedi à San Salvador, que par sa décision de rompre immédiatement toutes relations diplomatiques avec le +polisario+, « une entité virtuelle », le Salvador se met « du côté du reste du monde en respectant la souveraineté du Maroc ».

« Pour des raisons idéologiques, le Salvador avait reconnu une république virtuelle, inexistante, qui n’a pas de territoire ni de population », a souligné le chef de l’Etat du Salvador lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

« Les relations du Salvador avec le Maroc et l’ensemble des pays arabes se sont depuis affaiblies pour une décision qui n’a pas de sens prises pour des raisons purement idéologiques », a poursuivi M. Bukele.

Admettant que la décision de reconnaître la « RASD » a « isolé (son) pays du Maroc et du monde arabe », le président du Salvador a fait part de la volonté du Salvador de renforcer les relations de coopération avec le Royaume dans tous les domaines.

Le Salvador a annoncé samedi sa décision de retirer sa reconnaissance de la pseudo « RASD », affirmant son soutien à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, à sa souveraineté nationale, ainsi qu’à l’initiative d’autonomie comme seule solution au différend régional sur le Sahara.

Dans la même catégorie