APS LA VILLE DE TOUBA A ÉTÉ L’OBJET DE PLUSIEURS ‘’FAKE NEWS’’ À CAUSE DU CORONAVIRUS, SELON AMDY FAYE APS QUATRE PERSONNES BLESSÉES DANS UNE AGRESSION À MBELLACADIAO AGP Covid-19 : Désormais 16 cas positifs au Gabon, dont un décès APS COVID 19 : DES KITS D’HYGIÈNE D’UNE VALEUR DE 4 MILLIONS DE FRS CFA AUX POPULATIONS DE KOUNGHEUL APS COVID-19 : L’ »OFFRE ÉDUCATIVE À LA MAISON’’ DE L’OIF EST ’’SALUTAIRE’’, SELON PENDA MBOW ACI DENIS SASSOU-N’GUESSO APPELLE A LA DISCIPLINE DES CONGOLAIS FACE AU COIVID-19 AGP Covid-19 : Désormais 16 cas positifs au Gabon, dont un décès ACAP Célébration du 61e anniversaire de la mort du Président-Fondateur Barthélémy Boganda dans un contexte particulier APS CORONAVIRUS : À GUÉDIAWAYE, UNE CONTRIBUTION DE 500.000 FRANCS CFA DES MILITAIRES À LA RETRAITE APS LA CAN 1986 A SUSCITÉ L’ENGOUEMENT DES SÉNÉGALAIS POUR LE FOOTBALL (ANCIEN JOUEUR)

Le score de sécurité aérienne du Kenya établi à 78 pc en 2017 (rapport)


  23 Septembre      33        Entreprises (243), Société (16687),

   

Nairobi, 23/09/2018 (MAP)- Les voyages aériens au Kenya ont connu des améliorations au cours des dernières années, selon des données de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), qui établit à 78 pc le score de sécurité aérienne du Kenya en 2017, en amélioration de 16% par rapport à 2008.

Ce score place le Kenya au septième rang en Afrique et à la 67ème position sur 185 au niveau mondial, selon les données de l’OACI, relayées dimanche par les médias locaux.

Le Programme universel d’audit du contrôle d’État de l’OACI évalue la sécurité aérienne d’un pays en fonction de huit facteurs: enquêtes sur les accidents aériens, organisation de l’aviation civile, aérodromes et lois aéronautiques, opérations aériennes, licences et formation du personnel navigable.

La meilleure note du Kenya était la navigabilité des avions, dans laquelle il a obtenu 95%. Les aérodromes et les aides au sol viennent en deuxième position avec 87%, tandis que les licences et la formation personnelles ont représenté 83%.

En dépit de son impressionnant bilan, le Kenya a enregistré 40% de moins de résultats dans les enquêtes sur les accidents aériens, le score le plus bas parmi les huit facteurs évalués. Cela signifie que le pays n’a pas encore mis en place des processus efficaces pour garantir que les enquêtes sur les accidents aériens se déroulent correctement.

Dans la même catégorie