AIP Six morts dans un éboulement sur un site d’orpaillage près de Loho à Niakara AIP Psgouv 2020: plus de 200 pompes à motricité humaine réparées ou remplacées dans le N’zi AIP Le maire de Samatiguila reconnaissant à sa population pour la victoire de Ouattara MAP Nigeria : Au moins 110 civils tués dans une attaque terroriste MAP Football : Décès de l’ancien international sénégalais Bouba Diop à l’âge de 42 ans APS FOOTBALL : LA GAMBIE REMPORTE LE TOURNOI DE LA ZONE OUEST A DE L’UFOA APS DES ÉLÈVES DE SAINT-LOUIS SENSIBILISÉS SUR LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE ANP Maradi : le Chef de l’Etat lance les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria GNA NCCE urges political activists to eschew violence ahead of elections GNA CSOs urged to build stronger partnership to champion agro-ecology

Le secteur privé adresse un manifeste de dix points au gouvernement


  27 Octobre      15        Economie (10392),

   

Abidjan, 27 oct 2020 (AIP)- Le secteur privée ivoirien a adressé un manifeste composé de 10 principales préoccupations au gouvernement, devant lui permettre d’être « un secteur leader » dans l’économie.

Ce document a été présenté et remis mardi 27 octobre 2020 au ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, lors d’une cérémonie, organisée par l’Initiative citoyenne du secteur privée (ICSP), présidée par Touré Faman, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire.

Le secteur privé appelle ainsi à la finalisation de la reforme fiscale, avec l’institution d’une fiscalité pro-secteur privé, à l’extension des réformes du système bancaire et de l’accès au financement du secteur, privé, à la promotion d’une part plus accrue du secteur privé à la commande publique nationale.

Les entreprises, PME et PMI souhaitent également la mise en place d’un Conseil présidentiel du secteur privé, la poursuite et l’extension du programme de champions nationaux et continentaux, l’industrialisation par la promotion des unités industrielles locales.

Enfin, le secteur privé plaide pour l’intégration régionale, moyen pour la création d’un marché étendue, et pour le renforcement des politiques sectoriels et la consolidation de l’environnement des affaires.

Ce secteur regroupe plus de 60.000 entreprises actives, un stock de 144.000 PME enregistrées à la fin 2019 dont environ 14.000 créées en 2019. Les PME constituent 98% du tissu économique formel , 20%du PIB , 12% de l’investissement national et 23% de la populations active et contribue à plus de 32% des impôts sur salaire, relève-t-on.

Dans la même catégorie