MAP Onze suspects liés à l’attentat terroriste de Nairobi arrêtés par la police kényane (Presse) MAP Elections en RDC : l’UA demande « la suspension de la proclamation des résultats définitifs » GNA Madina Divisional Police confirms assassination of investigative journalist GNA Political Parties’ Fund: Afari-Gyan blames NDC and NPP Inforpress São Vicente: Embaixador da Índia perspectiva “caminho brilhante” nas relações económicas Índia/Cabo Verde Inforpress Santo Antão: Criadores “aliviados” com anúncio do Governo de priorizar Porto Novo com novo plano de emergência Inforpress Pintura mural na Clínica Godente incita a campanha do aleitamento materno NAN Nigeria joins PAPU to celebrate PAN African Post Day NAN Anambra govt. to establish Art, Craft Village NAN Corps member to rehabilitate 20 ex-convicts in Osun

Le Sénégal envisage d’émettre un Eurobond avant la fin du mois d’avril


Rabat, 18 Avril 2017 (MAP) – Le Sénégal envisage d’émettre un nouvel Eurobond avant la fin du mois d’avril courant pour financer ses projets d’infrastructures, a affirmé le ministre sénégalais des Finances, Amadou Ba.

« Je pense que le moment est venu pour nous de retourner sur le marché, nous le ferons dans les toutes prochaines semaines et ce sera un Eurobond », a déclaré M. Ba en marge du sommet des ministres de l’économie et des finances de la zone Franc qui s’est déroulé le 14 avril courant à Abidjan et dont les propos ont été relayés par la presse locale.

L’argent mobilisé au terme de cette opération devrait permettre au Sénégal de financer ses projets d’infrastructures en relation avec le secteur productif.

Dans la loi des finances de l’exercice fiscal 2017, le gouvernement sénégalais annonce ce recours aux marchés internationaux qui, combiné à d’autres programmes, lui permettra de mobiliser 629 milliards de FCFA, relèvent des médias locaux, ajoutant que d’un point de vue stratégique, le pays souhaite surtout bénéficier du bon sentiment des investisseurs internationaux pour ses titres publics.

Les deux précédents Eurobonds émis par le Sénégal en 2011 et 2014 à des taux respectifs de 8,75 pc et 6,25 pc affichent actuellement des rendements de 4,9 pc et 5,9 pc pour les investisseurs qui les achètent aujourd’hui sur le marché secondaire.

Si le même taux est servi pour le projet d’Eurobond, cela permettra au Sénégal de réaliser deux objectifs majeurs, à savoir, mobiliser des ressources en devises et donc soutenir sa position extérieure, et emprunter à des taux proches de ceux qui lui sont servis sur le marché des capitaux de l’Union Monétaire Ouest-Africaine depuis 2016 (environ 5,5 pc).

Dans la même catégorie