APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

Le Sénégal invité à maintenir son leadership dans le domaine des TIC


  15 Septembre      31        Innovation (317), Téchnologie (882),

   

Dakar, 15 sept 2016 (APS) – Le Sénégal doit maintenir son leadership régional dans le domaine du numérique et améliorer « nettement » son positionnement international en gagnant une quarantaine de places à l’horizon 2025 a soutenu, jeudi à Dakar, le Directeur de cabinet du ministre des Postes et des Télécommunications, Malick Ndiaye.

S’exprimant lors d’un atelier de partage sur le rapport provisoire du document de stratégie « Sénégal Numérique 2025 », M. Ndiaye a souligné que « le pays ambitionne d’atteindre une contribution du secteur des postes et des télécommunications sur le PIB à hauteur de 10% d’ici 2025″.

Malick Ndiaye a rappelé qu' »en 2015, la branche postes et télécommunications domine particulièrement le secteur et contribue à 566,9 milliards de FCFA, sur un PIB national de l’ordre de 8149 milliards, doit 6,96% avec plus de 19 000 emplois directs créés dans l’économie formelle ».

Dans cette perspective, selon lui, « cette stratégie nationale de l’Economie numérique Sénégal, adossée à un développement industriel accorde une place primordiale au secteur privé national ».

Selon le cabinet Performances Group, le Sénégal a besoin de 1345, 9 milliards francs CFA pour mettre en œuvre sur la période 2016-2025 sa stratégie numérique à financer à 73% par le secteur privé.

Le directeur de cabinet du ministre des Postes et Télécommunications a signalé que son département « n’a pas attendu la formulation définitive du document de stratégie pour lancer des chantiers déterminants pour le développement du numérique au Sénégal et surtout assurer le maintien de son leadership dans la sous région ».

« Dans la réalisation des premières actions prévues, la formulation de la lettre de politique sectorielle sera lancée à la fin de ce mois de septembre », a-t-il dit.
Malick Ndiaye a précisé que les chantiers de la stratégie « Sénégal numérique » sont déjà en cours et qu’un comité de suivi réunissant les principaux acteurs du secteur sera mis en place et le cadre juridique du secteur parachevé.

SK/PON

Dans la même catégorie