APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE APS SENEGAL/DAGANA: 30.000 PERSONNES ONT DES DIFFICULTÉS D’ACCÈS À L’EAU POTABLE APS KALIDOU KOULIBALY :  »NOUS AVONS MONTRÉ DU BEAU JEU » MAP L’intégration régionale en Afrique reste « faible », selon l’IIRA MAP Plus d’un milliard USD de projets à financer au 7è Africa CEO Forum (organisateurs) LINA ALJA Urges Pres. Trump To Extend DED For Liberians In US ACP Bakambu envoie la RDC à la phase finale de la CAN 2019 ACP La stratégie « Mettre fin à la Tuberculose d’ici 2030 » reste la seule arme de la RDC contre cette maladie LINA New ‘Timing’ Reform Agreed At Freeport To Break Trade Barriers ACP Le Président Félix Tshisekedi encourage les Léopards

Le Sénégal invité à maintenir son leadership dans le domaine des TIC


  15 Septembre      36        Innovation (317), Téchnologie (909),

   

Dakar, 15 sept 2016 (APS) – Le Sénégal doit maintenir son leadership régional dans le domaine du numérique et améliorer « nettement » son positionnement international en gagnant une quarantaine de places à l’horizon 2025 a soutenu, jeudi à Dakar, le Directeur de cabinet du ministre des Postes et des Télécommunications, Malick Ndiaye.

S’exprimant lors d’un atelier de partage sur le rapport provisoire du document de stratégie « Sénégal Numérique 2025 », M. Ndiaye a souligné que « le pays ambitionne d’atteindre une contribution du secteur des postes et des télécommunications sur le PIB à hauteur de 10% d’ici 2025″.

Malick Ndiaye a rappelé qu' »en 2015, la branche postes et télécommunications domine particulièrement le secteur et contribue à 566,9 milliards de FCFA, sur un PIB national de l’ordre de 8149 milliards, doit 6,96% avec plus de 19 000 emplois directs créés dans l’économie formelle ».

Dans cette perspective, selon lui, « cette stratégie nationale de l’Economie numérique Sénégal, adossée à un développement industriel accorde une place primordiale au secteur privé national ».

Selon le cabinet Performances Group, le Sénégal a besoin de 1345, 9 milliards francs CFA pour mettre en œuvre sur la période 2016-2025 sa stratégie numérique à financer à 73% par le secteur privé.

Le directeur de cabinet du ministre des Postes et Télécommunications a signalé que son département « n’a pas attendu la formulation définitive du document de stratégie pour lancer des chantiers déterminants pour le développement du numérique au Sénégal et surtout assurer le maintien de son leadership dans la sous région ».

« Dans la réalisation des premières actions prévues, la formulation de la lettre de politique sectorielle sera lancée à la fin de ce mois de septembre », a-t-il dit.
Malick Ndiaye a précisé que les chantiers de la stratégie « Sénégal numérique » sont déjà en cours et qu’un comité de suivi réunissant les principaux acteurs du secteur sera mis en place et le cadre juridique du secteur parachevé.

SK/PON

Dans la même catégorie