ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Le Sénégal réaffirme à l’ONU son soutien à la marocanité du Sahara (journal)


  21 Octobre      20        Politique (17870),

   

Dakar, 21/10/2020 (MAP)- Le Sénégal a réaffirmé, récemment devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative d’autonomie comme solution pragmatique à ce différend régional artificiel, rapporte mercredi le quotidien sénégalais +Le Soleil+.

Dans un long article annoncé à la Une, le journal à grand tirage relaye l’intervention de l’ambassadeur Coly Seck, chef de la mission permanente du Sénégal auprès des Nations unis, lors du débat général, qui a invité la communauté internationale à garder à l’esprit le potentiel inestimable d’une « issue heureuse et définitive » à ce différend artificiel.

Exhortant les parties à « rester mobilisées dans la dynamique constructive insufflée par les deux tables rondes de Genève pour accompagner le processus politique engagé par les Nations Unies jusqu’à son aboutissement », le diplomate sénégalais a réitéré le soutien de son pays à « l’initiative marocaine d’autonomie dans la région du Sahara qui repose sur l’édification d’une société démocratique et moderne, fondée sur l’Etat de droit, les libertés individuelles et collectives et le développement économique et social dans le respect de la souveraineté du Royaume », écrit +Le Soleil+.

L’ambassadeur Seck a invité, à cette occasion, la communauté internationale « à s’aligner derrière le Secrétaire général des Nations-Unies, son prochain envoyé personnel, une fois nommé, et le Conseil de Sécurité (..), en gardant à l’esprit le potentiel inestimable d’une issue définitive à ce différend, non seulement en termes de coopération et de développement, mais aussi de prise en charge des importants défis qui se posent à la région et au Sahel », ajoute la publication.

Dans la même catégorie