ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon GNA Rebecca Foundation funds Okaikoi South Ultramodern Community Library APS UNE STRATÉGIE NATIONALE POUR LA RÉDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHE EN GESTATION

Le Sénégal réaffirme à l’ONU son soutien à la marocanité du Sahara (journal)


  21 Octobre      11        Politique (13215),

   

Dakar, 21/10/2020 (MAP)- Le Sénégal a réaffirmé, récemment devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative d’autonomie comme solution pragmatique à ce différend régional artificiel, rapporte mercredi le quotidien sénégalais +Le Soleil+.

Dans un long article annoncé à la Une, le journal à grand tirage relaye l’intervention de l’ambassadeur Coly Seck, chef de la mission permanente du Sénégal auprès des Nations unis, lors du débat général, qui a invité la communauté internationale à garder à l’esprit le potentiel inestimable d’une « issue heureuse et définitive » à ce différend artificiel.

Exhortant les parties à « rester mobilisées dans la dynamique constructive insufflée par les deux tables rondes de Genève pour accompagner le processus politique engagé par les Nations Unies jusqu’à son aboutissement », le diplomate sénégalais a réitéré le soutien de son pays à « l’initiative marocaine d’autonomie dans la région du Sahara qui repose sur l’édification d’une société démocratique et moderne, fondée sur l’Etat de droit, les libertés individuelles et collectives et le développement économique et social dans le respect de la souveraineté du Royaume », écrit +Le Soleil+.

L’ambassadeur Seck a invité, à cette occasion, la communauté internationale « à s’aligner derrière le Secrétaire général des Nations-Unies, son prochain envoyé personnel, une fois nommé, et le Conseil de Sécurité (..), en gardant à l’esprit le potentiel inestimable d’une issue définitive à ce différend, non seulement en termes de coopération et de développement, mais aussi de prise en charge des importants défis qui se posent à la région et au Sahel », ajoute la publication.

Dans la même catégorie