MAP Beach soccer:  » Mon objectif, c’est de qualifier le Maroc à la Coupe du Monde 2024  » (sélectionneur) MAP Rabat : Cérémonie en l’honneur des pugilistes marocains sacrés au championnat d’Afrique Elite et au championnat arabe Juniors GNA Ghana trains Rwandan FDA on WHO Benchmarking Tool GNA More people queue for power at Legon ECG sub-station GNA Stakeholders laud VRA for sustainable growth, impressive operational performance GNA Ghana grateful to UK for funding research into Non-Communicable Diseases GNA Mental Health Week launched in Tamale GNA Problem-solving based education curriculum is crucial for sustainable national economic growth GNA Africa’s mineral wealth remains key driver of its transformation- Ambassador Muchanga AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des jeunes entrepreneurs formés à la digitalisation de leurs activités

Le Sénégal réaffirme à l’ONU son soutien à la marocanité du Sahara (journal)


  21 Octobre      24        Politique (20893),

   

Dakar, 21/10/2020 (MAP)- Le Sénégal a réaffirmé, récemment devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative d’autonomie comme solution pragmatique à ce différend régional artificiel, rapporte mercredi le quotidien sénégalais +Le Soleil+.

Dans un long article annoncé à la Une, le journal à grand tirage relaye l’intervention de l’ambassadeur Coly Seck, chef de la mission permanente du Sénégal auprès des Nations unis, lors du débat général, qui a invité la communauté internationale à garder à l’esprit le potentiel inestimable d’une « issue heureuse et définitive » à ce différend artificiel.

Exhortant les parties à « rester mobilisées dans la dynamique constructive insufflée par les deux tables rondes de Genève pour accompagner le processus politique engagé par les Nations Unies jusqu’à son aboutissement », le diplomate sénégalais a réitéré le soutien de son pays à « l’initiative marocaine d’autonomie dans la région du Sahara qui repose sur l’édification d’une société démocratique et moderne, fondée sur l’Etat de droit, les libertés individuelles et collectives et le développement économique et social dans le respect de la souveraineté du Royaume », écrit +Le Soleil+.

L’ambassadeur Seck a invité, à cette occasion, la communauté internationale « à s’aligner derrière le Secrétaire général des Nations-Unies, son prochain envoyé personnel, une fois nommé, et le Conseil de Sécurité (..), en gardant à l’esprit le potentiel inestimable d’une issue définitive à ce différend, non seulement en termes de coopération et de développement, mais aussi de prise en charge des importants défis qui se posent à la région et au Sahel », ajoute la publication.

Dans la même catégorie