APS LES POPULATIONS INVITÉES À S’APPROPRIER SEN’EAU, « UN PATRIMOINE À 55 POUR CENT SÉNÉGALAIS’’ APS MÉDINA BAYE VA CÉLÉBRER LE MAOULOUD DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIÈRES (PORTE-PAROLE) APS LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE SAISI DU RAPPORT DE L’IGAJ SUR TÉLIKO APS REPLI DE 2, 5 % DU PIB AU 2E TRIMESTRE (ANSD) APS LES DÉCHETS PLASTIQUES, UNE « MENACE GRAVE » POUR LA PLANÈTE ET LES OCÉANS (PRÉSIDENT CAOPA) APS VERS UN UN GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DU PROJET « DUNDËL SUUF’’ À SÉDHIOU APS LA BAD INTÈGRE LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FORUM MONDIAL SUR L’INVESTISSEMENT (COMMUNIQUÉ) APS GESTION DES ORDURES : LES PRN, UN PARI CONTRE LES ’’DÉPÔTS SAUVAGES’’ MAP Fièvre de la vallée du Rift en Mauritanie: trois morts MAP UEMOA : la croissance prévue à 1,3% en 2020

Le Sénégal rejoint la Plateforme internationale sur la finance durable (officiel)


  2 Septembre      10        Economie (9767),

   

Dakar, 2 sept (APS) – Le Sénégal a intégré la Plateforme internationale sur la finance durable (PIFD), initiative destinée à stimuler les investissements et réorienter les flux de capitaux vers les objectifs climatiques à l’échelle requise pour la ’’transition économique la plus importante de cette époque’’, a appris l’APS de source officielle.


Le Sénégal y rejoint ainsi l’Union européenne, les autorités compétentes d’Argentine, du Canada, du Chili, de Chine, d’Inde, d’Indonésie, du Kenya, du Maroc, de la Nouvelle-Zélande, de la Norvège, de Singapour et de la Suisse, rapporte un communiqué du ministère sénégalais des Finances et du Budget.


La Plateforme internationale sur la finance durable (PIFD ou IPSF en anglais) a été créée en octobre 2019 dans le cadre des efforts internationaux visant à respecter les engagements de l’accord de Paris sur le climat, peut-on y lire.


Ainsi, pour atteindre les objectifs de Paris, des milliards d’investissements dans des infrastructures durables seront nécessaires au cours des prochaines décennies, fait-on savoir de même source.


Le communiqué souligne que la PIFD est essentielle pour ’’stimuler les investissements et réorienter les flux de capitaux vers nos objectifs climatiques à l’échelle requise pour la transition économique la plus importante de notre époque’’.


’’Nous avons besoin d’une plus grande coopération internationale pour mieux joindre nos efforts visant à accroître la finance écologiquement durable à l’échelle mondiale et promouvoir l’intégration des marchés des produits financiers verts à l’échelle internationale’’, rappelle le texte.


A cette fin, la PIFD agit comme un forum pour faciliter les échanges et, le cas échéant, coordonner les efforts sur les initiatives et les approches de la finance écologiquement durable, indique-t-il.


Le ministère des Finances et du Budget signale que ladite plateforme mettra l’accent sur des initiatives telles que les taxonomies, les normes et labels, et la mise à disposition des informations, qui sont fondamentales pour que les investisseurs identifient et saisissent les opportunités d’investissement vert dans le monde entier.


La PIFD est soutenue par la Banque européenne pour la Reconstruction et le Développement, la Banque européenne d’Investissement, la Coalition des Ministres des Finances pour l’Action climatique.


L’Organisation internationale des Commissions de Valeurs, le Réseau pour l’Ecologisation du Système financier, l’Organisation pour la Coopération économique et le Développement ainsi que le Programme des Nations Unies pour l’environnement – Initiative financière dans leur rôle d’observateur figurent également parmi ses soutiens, fait remarquer la même source.

Dans la même catégorie