ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique NAN Nigerian Army destroys bandits’ camp in Zamfara, Northwest Nigeria NAN Abuja chamber calls for strengthening of Nigeria-India economic ties MAP Rwanda : 14 mineurs tués dans l’éboulement d’une mine dans l’est du pays ATOP UNE JOURNEE PORTE OUVERTE SUR LA GEOGRAPHIE A L’UNIVERSITE DE KARA

Le Sénégal va se doter du supercalculateur « le plus puissant d’Afrique » (ministre)


  19 Juin      49        Innovation (317), Téchnologie (882),

   

Rabat, 19 juin (MAP)- Le Sénégal va acquérir bientôt « le supercalculateur le plus puissant » d’Afrique, doté d’une puissance de calcul de 537 pétaflops, a fait savoir le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane.

« Nous avons terminé toutes les phases pour l’achat du supercalculateur pour les chercheurs sénégalais, en partenariat avec la Banque publique d’investissement de France (…). Ce sera le supercalculateur le plus puissant que nous ayons en Afrique avec 537 pétaflops », a-t-il assuré à des journalistes à Oussouye (Ziguinchor), au terme d’une visite de terrain, ce week-end, dans la zone sud du Sénégal.

« Avec l’achat de ce supercalculateur, a souligné Mary Teuw Niane, l’Etat vise à mettre à la disposition des chercheurs sénégalais une puissance de calcul qui pourra accompagner l’agriculture, la santé, l’océanographie, la météorologie et le développement du numérique pour la prise en charge des questions de sécurité qui sont devenues de plus en plus critiques », insistant sur la nécessité de donner plus de place à la recherche dans la mise en oeuvre de la politique de développement de l’agriculture sénégalaise et dans d’autres domaines.

« Nous sommes en train d’élaborer une plateforme de recherche à la Cité du savoir de Diamniadio. Nous avons déjà bouclé le marché des microscopes électroniques, nous attendons leur livraison. Nous sommes aussi sur le point de terminer l’élaboration de la plateforme des génétiques monoculaires et de biotechnologie », a-t-il encore dit.

Dans la même catégorie