APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Le SG de l’ONU cite en exemple les efforts du Maroc en matière de promotion des énergies propres


  11 Septembre      47        Environnement/Eaux/Forêts (3859), Photos (20303),

   

New York (Nations-Unies), 11/09/2018 (MAP) – Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a cité en exemple les efforts du Maroc en matière de promotion des énergies propres, comme en témoigne le complexe d’énergie solaire Noor à Ouarzazate qui permettra d’alimenter en électricité plus d’un million de foyers d’ici 2020.

« Le Maroc construit une ferme solaire de la taille de Paris qui alimentera plus d’un million de foyers d’ici 2020 avec une énergie propre et abordable », s’est réjoui M. Guterres, dans un discours prononcé au siège de l’ONU à New York, à la veille d’une réunion sur le climat organisée par l’Etat de Californie à San Francisco, du 12 au 14 septembre, et rassemblant des acteurs aux niveaux national, régional et local, ainsi que des entreprises et des organisations philanthropiques.

En effet, le complexe d’énergie solaire Noor de Ouarzazate reflète l’engagement du Maroc, sous le leadership clairvoyant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans la lutte contre le changement climatique et la réalisation du développement durable.

Dans ce discours, qui intervient également dans la perspective du Sommet sur le climat, que le chef de l’ONU prévoit d’organiser en 2019 pour mobiliser la communauté internationale dans les domaines de la production d’énergie durable, de l’économie verte et d’une meilleure utilisation des ressources naturelles, M. Guterres a noté la montée en puissance des énergies renouvelables à travers le monde.

Pour lui, ces énergies sont plus compétitives, voire moins chères, que le charbon et le pétrole, surtout si l’on tient compte du coût de la pollution.

Ainsi, à l’horizon 2030, l’énergie éolienne et solaire pourrait alimenter plus du tiers de l’Europe, a relevé le chef de l’ONU.

M. Guterres a également appelé les dirigeants mondiaux à ne plus perdre de temps pour protéger la planète et sa population des conséquences désastreuses du changement climatique, alors que « le monde change sous nos yeux ».

« Aujourd’hui, je lance un appel aux responsables politiques, aux dirigeants d’entreprises, aux scientifiques, et au grand public. Nous avons les outils pour rendre nos actions efficaces. Ce qui nous manque encore – même après l’Accord de Paris – c’est le leadership et l’ambition de faire ce qui est nécessaire », a dit M. Guterres, en référence à l’Accord sur le climat signé en 2015 à Paris.

« Il n’y a pas de temps à perdre », a ajouté le chef de l’ONU. « Je m’engage, ainsi que l’ensemble des Nations Unies, à cet effort. Nous soutiendrons tous les dirigeants qui relèvent le défi que j’ai décrit aujourd’hui ».

Dans la même catégorie