NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Le sommet Africités 2018, une plate-forme inédite pour le développement d’une vision stratégique en quête d’un avenir meilleur pour le continent (SG de CGLU-Afrique)


Rabat, 22/11/2018 (MAP) – Le sommet Africités 2018 qui se tient pour la deuxième fois au Maroc se veut une plateforme inédite pour le développement d’une vision stratégique en quête d’un avenir meilleur pour l’Afrique, a souligné jeudi à Marrakech, le Secrétaire général de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU-Afrique), Jean-Pierre Elong Mbassi.

« L’administration locale est confrontée à de nombreux problèmes, outre les défis quotidiens (eau, électricité, assainissement, éducation…) abordés à Africités ». Ce sommet est une plateforme inédite pour le développement d’une vision stratégique ouverte sur un avenir meilleur pour l’Afrique, a relevè M. Mbassi dans un entretien à la MAP.

« Notre première préoccupation est de faire des villes africaines des cités durables en adoptant un modèle de développement juste et soutenable. En effet, le modèle non soutenable avait un impact néfaste sur l’environnement, notamment le réchauffement climatique, la perturbation écologique et l’érosion côtière », a-t-il indiqué.

« Il faut savoir que sur les dix villes les plus menacées par le réchauffement climatique figurent huit villes africaines, alors que l’Afrique n’a contribué pratiquement en rien pourtant elle n’a pas le choix », a-t-il déploré.

Pour sortir de ce schéma non soutenable, Africités tend à contribuer à l’invention un autre modèle qui favorise le développement durable, sans oublier que l’Afrique sera le principal foyer humain vers la fin du siècle, a souligné M. Mbassi.

Sur la structure du sommet Africités, il a fait savoir que les trois premiers jours sont dédiés à des échanges centrées sur les différents aspects du développement durable afin de solliciter l’action des gouvernements, des collectivités et des partenaires au développement, notant que toutes ces sessions tenues jusqu’au 22 novembre vont converger vers le segment politique qui va démarrer avec la réunion des maires, des ministres et des partenaires au développement qui vont recevoir toutes les recommandations pour en choisir les plus pertinentes.

Ces recommandations vont être mises en oeuvre pour faire l’objet d’un plan d’action pour passer d’Africités 2018 à Africités 2019 mais aussi pour mettre en place une feuille de route en harmonie avec les exigences du développement durable et de l’Afrique que nous voulons en 2063, a précisé le secrétaire général.

Dans ce sens, il a cité l’une des recommandations les plus importantes, notamment celle formulée lors de « la journée migration » organisée dans le cadre des Africités 2018, portant sur l’implication des collectivités territoriales dans la mise en oeuvre des politiques migratoires et leur considération par le pacte mondiale sur les migrations.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le sommet Africités réunit 5.000 participants, dont des acteurs de la vie locale du continent et partenaires issus d’autres régions du monde, des ministres en charge des collectivités locales, du logement et du développement urbain et de la fonction publique, ainsi que les autorités et élus locaux, les responsables des administrations locales et centrales, des organisations de la société civile et des opérateurs économiques des secteurs public et privé.

Organisé sous le thème « La transition vers des villes et des territoires durables: le rôle des collectivités territoriales d’Afrique, Africités consacrera la place incontournable de l’Afrique dans la définition et la mise en œuvre des politiques et stratégies de développement, d’intégration et de coopération en Afrique et proposera de nouvelles perspectives pour une contribution plus importante des collectivités territoriales du continent.

Dans la même catégorie