APS LES COURS EN PRÉSENTIEL SUSPENDUS DANS LES UNIVERSITÉS POUR UNE SEMAINE AIP Législatives 2021: Le candidat RHDP félicite celui du PDCI-RDA à Daoukro AIP Législatives 2021: Le RHDP gagne trois sièges sur quatre à Aboisso et à Tiapoum ANP L’édition 2021 de la Journée Internationale de la Femme célébrée autour du « Leadership féminin dans un contexte de COVID-19 ANP Situation sociopolitique au Sénégal : La Commission de la CEDEAO appelle toutes les parties prenantes au calme et à la retenue ANP Violences post-électorales au Niger : La coalition « Bazoum 2021 » appelle à la préservation de la quiétude sociale APS LE COVID-19 DOIT AMENER A REPENSER LA PLACE DE LA FEMME, SELON UNE SPÉCIALISTE DU GENRE APS LA GENDARMERIE MET EN GARDE CONTRE LE PILLAGE DE SES CASERNES APS LES IBADOU RAHMANE LANCENT UN APPEL À LA RETENUE APS ALIOUNE BADARA CISSÉ À MACKY SALL : ‘’C’EST VOTRE VOIX QUE LE PEUPLE VEUT ENTENDRE’’

Le Sommet de l’UA souligne l’impératif de faire face aux défis sécuritaires qui pèsent sur le Continent


  7 Février      19        Securité (1904),

   

Addis-Abeba, 07/02/2021 (MAP) – Le 34eme Sommet ordinaire de l’Union africaine qui a clos dimanche ses travaux par visioconférence, a souligné l’impératif de faire face aux défis sécuritaires qui pèsent sur les actions entreprises pour bâtir une Afrique solide dans ses fondations.

«Au cours de nos débats, il a été relevé à diverses reprises que la volonté et les efforts actuellement mobilisés pour bâtir une Afrique solide dans ses fondations, sont menacés d’être sapés dans diverses régions du Continent par le défi sécuritaire», a relevé le président en exercice de l’Union africaine, le président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi lors de la séance de clôture du Sommet.

Le président en exercice de l’UA a cité, dans ce sens, la prolifération des groupes armés locaux et étrangers, ainsi que la montée en puissance des groupements terroristes auteurs de viols, de massacres, de destructions des écosystèmes et de pillage de richesses naturelles en Afrique centrale particulièrement en République centrafricaine, dans l’Est et le nord-est de la RDC, dans la zone sahélo-saharienne, ainsi que dans le sud du Continent au Mozambique.

Ces défis constituent une vraie menace pour la paix, la sécurité et la stabilité du Continent, a ajouté M. Tshisekedi, notant que l’Assemblée a souligné la nécessité d’éradiquer ces phénomènes et d’imposer coûte que coûte la paix.

Outre le rapport sur les progrès réalisés en ce qui concerne la réponse de l’Union africaine à la pandémie du coronavirus en Afrique, les Chefs d’Etat et de gouvernement des 54 pays membres de l’Union se sont également penchés lors de ce sommet sur la mise en œuvre de la réforme institutionnelle de l’Union avec un focus sur le rapport intérimaire présenté par le président rwandais, M. Paul Kagame, en sa qualité de Leader sur la réforme institutionnelle.

Ce Sommet ordinaire a été marqué par l’élection samedi du nouveau leadership de la Commission de l’Union africaine.

Ainsi, Moussa Faki Mahamat, a été réélu pour un mandat de quatre ans à la tête de la Commission de l’Union africaine et l’ancienne gouverneure adjointe de la Banque Nationale du Rwanda, Dr Monique Nsanzabaganwa, a été élue vice-présidente de la Commission.

Le diplomate nigérian Bankole Adeoye a été élu Commissaire chargé des Affaires politiques, de la paix et de la sécurité de l’Union africaine, Mme Josefa Sacko de l’Angola a été réélue Commissaire chargée de l’agriculture, du développement rural, de l’économie bleue et de l’environnement durable, M. Albert Muchanga de la Zambie a été reconduit en tant que Commissaire chargé du développement économique, du commerce et de l’industrie et des mines et Mme Amani Abou-Zeid (Egypte) a aussi été réélu Commissaire chargée des infrastructures et de l’énergie.

Dans la même catégorie