MAP La Bolivie retire sa reconnaissance de la pseudo « rasd » et rompt tous ses liens avec l’entité factice (communiqué) ANP Des journalistes en formation à Niamey sur le Journalisme 2.0 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ebony 2019: Traoré Mamadou dédie son prix au personnel de l’AIP APS Dakar Dem Dikk va desservir des pays de la Sous-région à partir de jeudi APS Souleymane Camara « en réflexion » pour sa reconversion APS Porokhane: La commune consacre 60% de son budget à l’investissement (Maire) APS Aliou Cissé a souvent hérité de « poules jouables » en éliminatoires APS Le Sénégal et le Burkina Faso signent un accord d’échanges cinématographiques APS Des acteurs préconisent l’élaboration d’un système de transcription des danses en Afrique (Rapport) APS Une délégation de Médina Baye attendue à une conférence sur le terrorisme à Nouakchott

Le soutien du Vice-résident Duncan aux festivals du Sud-Comoé salué


  15 Décembre      27        Arts & Cultures (844),

   

Abidjan, 15 déc  (AIP)- Le président du conseil régional du Sud-Comoé, Eugène Aka Aouélé, a salué, samedi, le soutien apporté par le Vice-président de la République aux différents festivals de la région, lors de l’apothéose de Sud-Comoé Agnintiè à Aboisso.

« Merci pour votre appui au célébrissime Popo carnaval de Bonoua et Abissa de Grand-Bassam, au très émergent Elè festival d’Adiaké, au mythique Abada festival d’Etouéboué, à internationalement connu Climbié Beach d’Assinie, terre d’Aniaba   et à l’inévitable fête des ignames du Sanwi, etc »,  a déclaré Dr Aka Aouélé.

Pour lui, la présence du Vice-Président de la République à ce festival témoigne de son attachement à ses valeurs culturelles, à ses coutumes et aux détenteurs du devoir divin que sont les rois qu’il honore en se déplaçant pour prendre part au festival Sud-Comoé Agnintié.

Ce soutien, a-t-il dit, est la preuve que le Vice-président est inscrit dans une dynamique de promotion de la culture. Il a souligné que la culture traditionnelle dont il est fait montre à travers ces festivals constitue un véritable facteur d’unité du Sud-Comoé.

La préservation de cette culture, « la chose la mieux partagée par la région réputée être  historiquement  la porte d’entrée des grandes mutations qui ont façonné la Côte d’Ivoire »  a abouti à l’inscription de Grand-Bassam dans les annales du patrimoine mondial de l’UNESCO, a relevé  Aka Aouélé.

La troisième édition du festival culturel Sud-Comoé Agnintiè a débuté lundi et prend fin dimanche.

Dans la même catégorie