ANP Assemblée nationale : Une délégation du groupe d’Amitié parlementaire Türkiye- Niger reçue par le 1er vice-président de l’institution ANP Niger : Ouverture à Niamey d’un Forum National sur l’organisation du Hadjj et de la Oumra APS Le Collectif des associations islamiques appelle à ‘’l’esprit de dépassement ‘’ MAP Kenya: l’expérience marocaine dans la lutte contre le crime organisé mise en avant devant l’Association des procureurs africains AIP Les jeunes du Hambol magnifient Alassane Ouattara AIP Le Vice-président Tiémoko Meyliet inaugure la nouvelle agence COOPEC de Tafiré AIP Des élèves et leurs enseignants célébrés au Collège Diéty Félix de Danané Inforpress Portugal: IPB comemora 40 anos com atribuição de Medalha de Mérito Internacional aos municípios de Cabo Verde AIP Le maire de Bangolo appelle à l’union des cadres RHDP du Guémon autour des idéaux du président Ouattara Inforpress Porto Novo/Capital Cabo-verdiana da Juventude: Nações Unidas enaltecem esta “excelente iniciativa”

 Le taux d’abandon scolaire a reculé de près de 2 % en trois ans à Diourbel (IEF)


  7 Décembre      7        Education (930),

   

Diourbel, 7 déc (APS) – Le taux d’abandon scolaire est passé de 7 % à 5, 1 %, en trois ans, dans le département de Diourbel, a affirmé Yancoba Massaly, l’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF).

Le taux d’abandon scolaire de l’IEF de Diourbel est passé  au cours des dernières années de 7% à 5,1%’’. Nous avons un progrès de plus de deux points entre 2019 et 2021. Cela veut dire qu’il y a de moins en moins d’élèves qui décrochent ‘’, a-t-il indiqué lors d’un entretien avec l’APS.

L’inspecteur de l’éducation et de la formation de Diourbel a lié ce résultat aux activités de renforcement du système éducatif autour des enseignants et des élèves. Il a toutefois insisté sur le fait que le taux d’abandon de scolaire actuel (5, 1 %) était encore élevé.

‘’Notre objectif est d’aller à un système éducatif où il y a zéro décrochage, zéro abandon et je pense que c’est possible. Il faut pour cela faire en sorte de prendre en charge tous les enfants afin de renforcer les indicateurs, a laissé entendre Yancoba Massaly.

Il a souligné la nécessité de réajuster le système éducatif en favorisant des solutions aux difficultés liées aux abandons, citant notamment les mariages précoces dans le département de Diourbel.

A l’élémentaire, les filles sont bien représentées et s’illustrent avec de bons résultats, mais constate un relâchement à mesure que les années passent. Le décrochage concerne beaucoup plus les filles que les garçons, a signalé l’IEF.

Massaly a dans le même temps fait remarquer qu’en dépit des abandons le nombre de filles dans le système éducatif était supérieur à celui des garçons. ‘’Cela traduit une  volonté manifeste de scolariser les filles. Le défi si situe maintenant dans leur maintien dans le système’’, a-t-il commenté.

Il a ajouté : ‘’Un système éducatif efficace ne laisse aucun enfant, aucun élève hors du circuit.  A chaque fois qu’un enfant abandonne les études, c’est le système éducatif qui a échoué’’.

L’IEF de Diourbel compte 32 collèges publics et privés au cycle moyen, 247 écoles élémentaires publiques et privées, et 78 écoles pour le préscolaire.

Dans la même catégorie