Inforpress Praia: Adolescente desaparecido e familiares acusam autoridades de falta de colaboração na busca GNA Ronidany set to create biggest residential hub in Ghana GNA MTN launches 2021 MoMo Month, calls for utilisation of payment platforms GNA Collins Dauda, four others granted bail in $200 Saglemi Housing Project Scandal GNA Court remands man over robbery ABP Société / Des agriculteurs de Banikoara sommés de respecter les couloirs de passage des animaux du corridor Banikoara-Kandi ABP Religion / Le nonce apostolique visite les handicapés du centre diocésain Béthesda de Lokossa ABP Gouvernance / Renforcement des capacités des agents des collectivités locales de Malanville sur la déontologie administrative ABP Coopération / La Chine offre un important lot de matériels et d’équipements de bureau à l’Assemblée nationale du Bénin ABP Social / Les promoteurs des centres d’accueil sensibilisés sur l’importance de l’ordonnance de placement et de retrait de l’enfant en milieu institutionnel

LE TAUX D’ENREGISTREMENT À LA NAISSANCE EST DE 77,9% (DIRECTEUR ETAT-CIVIL)


  19 Novembre      25        Société (34677),

   

Dakar, 19 nov (APS) – Le taux d’enregistrement à la naissance au Sénégal est de 77,9%, a souligné, jeudi à Dakar, Aliou Ousmane Sall, directeur de l’Etat-civil, citant le dernier rapport de l’Enquête démographique et de santé (EDS).

’’Le taux d’enregistrement à la naissance est de 77,9% selon le dernier rapport de l’EDS (Enquête démographique et de santé)’’, a précisé le directeur de l’Etat-civil, dans un communiqué transmis à l’APS, jeudi soir.

Il a apporté cette précision suite à l’intervention du président de l’Association des maires du Sénégal (AMS), Aliou Sall, faisant état d’un taux de 25 % des enfants déclarés à la naissance.

’’Ce sont des données officielles. Je dis bien à la naissance, c’est-à-dire, automatiquement à la naissance, seuls 25 % des enfants sénégalais sont déclarés à l’état civil. Cela ne vaut pas dire que seuls 25% des Sénégalais sont déclarés à l’état-civil. Et heureusement que les gens se rattrapent’’, avait déclaré le président de l’AMS.

Le maire de Guédiawaye intervenait en marge des travaux de la deuxième réunion du comité de pilotage du programme d’appui au renforcement du système d’informatisation de l’état-civil et à la consolidation d’un fichier national d’identité biométrique au Sénégal.

Ce programme, financé par l’Union européenne, pour un montant de 17 836 192 500 FCFA, vise à contribuer ’’de manière significative’’, à la modernisation de l’état-civil, par un appui au pilotage stratégique et une amélioration de l’offre et de la demande des services d’état-civil.

Dans la même catégorie