MAP CPS de l’UA: Le Maroc réitère que le succès de tout effort de consolidation de la paix en Afrique nécessite l’inclusion d’activités socioéconomiques ANP « La jeunesse constitue le fer de lance de la refondation »(Maire Central de Tahoua) APS SENEGAL-POLITIQUE-JUSTICE / L’opposant Ngagne Demba Touré transféré à la prison de Rebeuss, à Dakar APS SENEGAL-TOURISME / Saly : la cheffe du service du tourisme s’attend au regain d’activité du secteur APS SENEGAL-POLITIQUE-JUSTICE / L’opposant Ngagne Demba Touré arrêté pour cinq chefs d’accusation MAP Casablanca : présentation de la 9ème édition du rapport « CFC Africa Insights » sur la ZLECAF ANP Présentation à la Direction de la Police de Maradi de plusieurs groupes de malfaiteurs MAP New York: Focus sur le périple “inspirant” de Mustapha Zemmouri, premier explorateur africain de l’Amérique du Nord MAP L’UNESCO salue les objectifs ambitieux de l’Union africaine pour l’éducation ANP Le ministre du Commerce et de l’Industrie préside l’Atelier de validation de la Politique Industrielle Nationale (PIN)

Le taux d’inflation reste inférieur à 16 % en 2022


  9 Décembre      59        Economie (20470),

 

Luanda – L’inflation de cette année se terminera à un taux inférieur à 16%, a déclaré jeudi le gouverneur de la Banque nationale d’Angola (BNA), José de Lima Massano.

Le patron de la BNA a fait cette déclaration à l’ouverture du « IIe Forum Banque et Assurance », promu par l’AJECO – Association des journalistes économiques, soulignant qu’« il est déjà certain que nous terminerons l’année 2022 avec un taux d’inflation inférieur à 16 %. %.

Il a justifié que, compte tenu de ce taux d’inflation, le maintien du cap d’une plus grande stabilité des prix dans l’économie nationale est attendu pour 2023 ».

D’autre part, il a indiqué qu’il existe des risques, tant externes qu’internes, qui pourraient influencer cette tendance à la baisse des taux d’intérêt, car l’économie nationale reste fortement dépendante des importations et des revenus des exportations de pétrole.

Se référant au pétrole – la principale source de fonds en devises étrangères, il a expliqué que ses revenus découlent du prix du marché et de la quantité exportée et que le prix du marché est lié à la performance des principales économies mondiales.

Il a également expliqué que les stimulus monétaires mis en œuvre pendant la pandémie de Covid-19 et la guerre en Europe de l’Est ont contribué à une augmentation généralisée des prix qui, inévitablement, a conduit à une augmentation des taux d’intérêt sur les principaux marchés financiers internationaux, renforçant la probabilité d’une performance économique mondiale « anémique ».

Dans la même catégorie