MAP Mali: La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran APS CHAN 2023 : ‘Madagascar va tout donner pour battre le Sénégal (entraineur) AIP La 2e édition du cross Joseph Tarègue lancée à Bouaké APS L’Etat va tout faire pour éviter un nouvel incendie au marché Ocass de Touba (Antoine Diome) APS Aliou Sow appelle les maires à investir dans le développement culturel APS Les migrantes, héroïnes négligées du développement économique APS Abdou Karim Fofana :  »Le Sénégal est propriétaire de son Train express régional. » APS Les activités de la 7e FIKA officiellement lancées APS Dakar remporte le grand prix Douta Seck du Fesnac AIP Laurent Gbagbo appelle à la mise en place d’une brigade anti-terroriste ouest africaine

Le terminal pétrolier de Djeno transféré dans le domaine public de l’Etat


  1 Décembre      36        Energie (326),

   

BRAZZAVILLE, 1er DEC (ACI) – Le Conseil des ministres a entériné le projet de loi portant le transfert du terminal de Djeno dans le domaine public de l’Etat,  a indiqué le ministre de la communication et des Médias,  porte- parole du gouvernement, M. Thierry Lézin Moungalla,  le 30 novembre à Brazzaville.

«Le régime d’exploitation du terminal a pris fin le 17 novembre 2020, conformément aux dispositions légales du code minier, transférant la propriété du terminal à notre pays», a-t-il fait savoir dans la lecture du compte rendu du conseil des ministres.

Selon le conseil, ce  terminal a une importance stratégique pour le Congo, puisqu’ il permet de convoyer près de 95% de la production pétrolière congolaise.

Dans ce cadre, le Congo a décidé en attendant, la définition d’un nouveau cadre de gestion du terminal et d’en confier l’exploitation à une association composée de la Snpc, Total Energies Ep Congo par un accord du 02 décembre 2020, a ajouté le conseil.  Le Congo a maintenu, Eni Congo et Perenco Congo comme opérateurs.

Rappelons qu’en 1970, le Congo avait attribué à la société Elf Congo, une concession d’exploitation d’hydrocarbures dite ‘’ Concession Emeraude ‘’pour une durée de 50 ans. En 1972, Elf a été autorisée à ouvrir sur ce site, un dépôt aérien d’hydrocarbures destinés au stockage. En 1973, Elf et Agip ont construit le terminal pétrolier sous sa forme actuelle, et ce terminal a connu de nombreuses évolutions, a-t-on appris.

Le  conseil de ministres a également   approuvé  le projet de décret portant attribution d’un permis d’exploitation d’hydrocarbures liquide et gazeux dit ‘’ permis Boatou’’ à la Société nationale du pétrole du Congo (Snpc).

Ce permis a une superficie de 109,7 km2 et est situé dans une profondeur d’eau de 110 m. Les accumulations et réserves sont estimées, pour les premières, de 32 à 80 millions de barils et, pour les secondes, de 2,8 à 14,9 millions de barils, a-t-on indiqué.

Par ailleurs le conseil de ministre a précisé que  le groupement des compagnies intéressées, à savoir Perenco Congo (opérateur, avec 75%), la Snpc (titulaire avec 15%), Aogc (5%) et Petro Congo (5%) devront payer, à l’exception de la Snpc, un bonus d’attribution à définir.

Dans la même catégorie