AIP La jeunesse d’Adiaké appelée à la cohésion sociale et à la paix APS COVID-19 : L’IRESSEF EXCLUT DE NOUVEAUX VARIANTS DANS DES SOUCHES DE LA DEUXIÈME VAGUE APS LE MAROC PAYS HÔTE DE LA CAN FÉMININE EN 2022 APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : LE COMITÉ EXÉCUTIF POUR UN CONTRÔLE DES CANDIDATURES PAR LA FIFA APS LE COJOJ 2026 ET L’AGEROUTE SIGNENT UNE CONVENTION AIP Le nouveau préfet présenté aux populations d’Agnibilékrou AIP Des besoins en matériel informatique pour l’IEPP de Doropo AIP Législatives : Pierre Dacoury-Tabley choisi par la base pour la circonscription de Ouragahio-Bayota AIP Dimba Pierre veut aider les prisonniers de la crise post-électorale à Sikensi AIP Les promoteurs de spectacles confrontés à l’absence de centre culturel polyvalent à Bouna (Reportage)

LE THÉÂTRE DE LA VILLE DE PARIS REND HOMMAGE À GERMAINE ACOGNY


  1 Décembre      14        Arts & Cultures (1384),

   

Dakar, 1er déc (APS) – Le théâtre de la ville de Paris va rendre hommage du 4 au 6 décembre, à la danseuse et chorégraphe sénégalaise Germaine Acogny, une de ses ambassadrices cette saison, a appris l’APS.

L’annonce a été faite à travers un communiqué transmis, mardi, par l’Ecole des sables de Toubab Dialaw fondée par Acogny.

Sur son site Internet, le théâtre de la ville de Paris explique que la chorégraphe sénégalaise a répondu à leur invitation malgré ’’les difficultés et les restrictions du moment’’ liées à la pandémie du coronavirus.

’’Elle est persuadée que c’est justement dans ces situations-là que l’art doit rassembler et nous aider à vivre. Artiste ambassadrice de cette saison solidaire, elle nous invite à partager un temps fort autour de son art et de son enseignement’’, ajoute la structure.

Le programme de cet hommage sera rythmé, selon les initiateurs, par la représentation de son solo ‘’À un endroit du début’’, vendredi et samedi, une pièce retraçant son histoire personnelle et familiale avec les gestes et les mots qui lui sont propres.

’’Un hommage lui sera rendu samedi à l’issue de la représentation de ‘À un endroit du début’, suivi d’un concert en son honneur de la chanteuse cap-verdienne, née à Dakar, Mariana Ramos’’, lit-on dans le document.

Le film documentaire ‘’Iya Tunde, la mère est revenue’’ de la réalisatrice Laure Malécot dédié à Germaine Acogny et qui revient sur le parcours de la chorégraphe, danseuse et professeure de danse, à travers son enseignement et ses créations sera projeté le samedi 5 décembre.

Germaine Acogny est montrée dans ce film à ses débuts, ‘’déjà resplendissante et charismatique’’, très vite repérée par Maurice Béjart qui lui confie la direction de +Mudra Afrique+, l’Ecole de danse fondée par le chorégraphe français Maurice Béjart et Léopold Sédar Senghor président du Sénégal.

Le dimanche 6 décembre, Germaine Acogny animera un master class ouverte à tous pour découvrir sa technique de danse africaine moderne en dialogue continu avec le cosmos.

Selon les organisateurs, l’hommage pourra être suivi par tous à travers la page facebook et youtube de la chorégraphe et le site du théâtre de la ville de Paris.

Germaine Acogny a fondé l’Ecole des sables de Toutab Dialaw à 50km de Dakar où elle forme des danseurs de tout le continent africain et accueille des amateurs du monde entier.

Personnalité charismatique de la scène chorégraphique africaine contemporaine et pédagogue dans l’âme, Germaine Acogny n’a jamais cessé de transmettre sa passion du mouvement tout au long d’une carrière exceptionnelle.

Dans la même catégorie