GNA Ministry lauds NGOs for their role in curbing illegal mining in Ghana GNA UN Refugee Chief calls for solidarity in response GNA Stakeholders sensitised on referendum on local governance ABP Le CEG d’Athiémé abrite le lancement départemental de l’examen du baccalauréat dans le Mono ABP Lydie Déré Chabi Nah lance la phase écrite du Bac à Natitingou ABP 1.059 candidats affrontent les épreuves écrites du Bac session de juin 2019 au centre du CEG1-Savè AGP Coupe nationale de Guinée : 9e trophée pour Horoya face au CIK MAP Mali : une mission conjointe ONU-UE attendue à Bamako AGP Guinée-Santé : ‘’ Plus de 300 cas de violences sexuelles enregistrés de janvier à juin 2019 et 90% des victimes ont moins de 10 ans ». Dixit Pr. Hassane Bah AGP Gaoual- : Travaux de traitement des points noirs sur la nationale Gaoual-Boké

Le Togo devient membre de l’Africa Finance Corporation


  5 Décembre      44        Economie (23956), Finance (3779), Photos (21097),

   

Abidjan, 4 déc (AIP) – La République du Togo est devenue le 20ème État membre de l’Africa Finance Corporation (« AFC » ou « le Groupe »), l’institution financière de développement des infrastructures leader en Afrique.

L’adhésion du Togo à l’AFC en fait également le 12e État membre d’Afrique de l’Ouest après le Nigeria, la Guinée-Bissau, le Ghana, le Sierra Leone, la Gambie, le Liberia, la Guinée, le Tchad, le Cap-Vert, le Bénin et la Côte d’Ivoire, selon un communiqué.

Ces dernières années, la croissance du Togo a été l’une des plus importantes sur le continent, avec une moyenne de plus de 5 % depuis le début de la crise sur les matières premières (2011), par rapport à une moyenne de moins de 4 % pour le reste du continent pour la même période. Le pays bénéficie également d’un taux d’inflation considérablement faible, supposé atteindre seulement 0,5 % en 2018. Comme le note la Banque mondiale, ceci est le résultat de la discipline fiscale du Togo et de sa politique monétaire avisée.

La réduction des dépenses de capital public a cependant engendré une croissance plus lente de 0,5 % pour l’économie togolaise en 2017 (4,5 %) par rapport à 2016, le secteur de la construction ayant été le secteur le plus touché.

Le gouvernement du Togo a lancé en août 2018 le Plan national de développement (PND), qui vise à attirer 5,4 milliards de dollars d’investissement du secteur privé, en considérant le secteur des infrastructures comme une priorité en termes d’investissement. Les projets actuellement réservés comprennent, entre autres, le port de Lomé, une plateforme aéroportuaire et une infrastructure ferroviaire.

Fondée en 2007, l’AFC investit dans cinq secteurs d’infrastructures, l’électricité, les télécommunications, le transport et la logistique, les ressources naturelles et les industries lourdes. A ce jour, le groupe a investi 4,5 milliards de dollars dans 28 pays africains.

(AIP)

kam

Dans la même catégorie