AIP Anémie et infections respiratoires, causes principales de morbidité à Dimbokro (directeur CHR) AIP Les meilleurs élèves de l’IEP de Songon récompensés AIP Les joueurs de l’équipe nationale malgache élevés au rang de chevaliers AIP Le Mouvement « Tous Debout avec Mabri » mobilise à Abobo AIP Érosion côtière : Les habitants du quartier des pêcheurs de Lahou Kpanda appellent à l’aide AIP Le médiateur d’un conflit communautaire échappe de justesse à un lynchage à Bettié AIP La 11è édition du tournoi de football pour les minimes s’ouvre bientôt à Bangolo AIP Le maire de tabou soutient les AGR des femmes de la tribu Tépo sud AIP Des actions de lutte contre la Dengue annoncées dans la commune d’Abobo NAN Breaking the Barriers Against Adoption of Traditional Medicine

Le tourisme sud-africain fait montre de résilience, malgré la crise économique (cabinet)


  15 Mai      33        Economie (24312), Entreprises (1270),

   

Rabat, 15 mai 2015 (MAP) – Le secteur du tourisme sud-africain devra continuera à faire montre de résilience, en dépit de l’affaiblissement de l’économie, a estimé le cabinet international d’audit PwC.

L’industrie touristique en Afrique du sud devra continuer à croître durant les cinq prochaines années, une croissance qui sera tirée essentiellement par la bonne performance de la région du Cap, principal hub touristique du pays-arc-en-ciel, a dit le cabinet dans un rapport, cité vendredi par les médias sud-africains

En dépit de l’affaiblissement de l’économie, le tourisme a enregistré en 2014 une hausse en termes d’arrivées et de nuitées de touristes étrangers, a dit Nikki Forster, responsable du pôle tourisme au sein de PwC.

Selon le cabinet, le nombre de nuitées de touristes étrangers en Afrique du sud a enregistré l’année dernière une hausse de 59 pc depuis 2008. Cette tendance haussière devra se poursuivre jusqu’à 2019, indique la même source.

Cependant, concède le cabinet, l’Afrique du sud devra faire face à une série de défis pour le développement de son activité touristique. La crise affectant le secteur de l’électricité, les grèves et les actes de xénophobie pourraient affecter la performance du secteur, note PwC.

Le cabinet s’est dit « optimiste » quant à la capacité de l’Afrique du sud de relever ces défis à la faveur de sa force d’adaptation et au climat économique international qui commence à envoyer des signaux positifs après une longue période d’incertitude.

Le cabinet n’a pas manqué de tirer la sonnette d’alarme quant à l’impact négatif de la décision des autorités sud-africaines de durcir la procédure d’obtention de visa pour le pays de Nelson Mandela sur le secteur du tourisme.

Même si les nouvelles réglementations, entrées en vigueur en 2014, sont destinées à mieux protéger l’Afrique du sud, elles pourront avoir des conséquences fâcheuses pour l’industrie touristique, a dit le cabinet.

Le ministre sud-africain du tourisme, Derek Hanekom, a reconnu, jeudi, que le durcissement des procédures d’obtention de visas a eu un impact négatif sur les flux touristiques dans le pays.

Il a souligné que le gouvernement est en train de revoir ces procédures qui ont conduit à une baisse du nombre de touristes en provenance des pays touchés.

L’Afrique du sud, qui attire environ 9 millions de touristes chaque année, a mis en place un plan de développement du secteur dans le but de porter les revenus à 42 milliards de dollars à l’horizon 2020.

Dans le cadre de cette stratégie, l’Afrique du sud projette également de créer 225.000 nouveaux postes d’emploi dans le secteur.

AO—BI.
LC.

Dans la même catégorie