MAP M. Bourita à Bamako porteur d’un message d’encouragement, d’amitié et de solidarité APS UN PROJET D’ASSISTANCE SOUS FORME DE TRANSFERTS MONÉTAIRES CIBLE PLUS DE 145.000 PERSONNES DANS 12 DÉPARTEMENTS APS MACKY SALL : « LE TER VA DÉMARRER DANS LES PROCHAINS MOIS » AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021

Le tout premier prêtre Bariba Père Jacques Bio Tanné a tiré sa révérence


  15 Juillet      24        Société (23190),

   

Porto-Novo, 15 Juil. (ABP)- Le Père Jacques Bio Tanné, premier prêtre Bariba au Bénin rendu l’âme samedi à Cotonou à l’âge de 85 ans, a appris l’ABP de sources proches de la famille.
Hospitalisé à la clinique Boni d’Akpakpa à Cotonou depuis le mois de mars, le premier prêtre Bariba, Jacques Bio Tanné rendit l’âme samedi dernier au petit matin.
Troisième fils de son père, L’abbé Jacques Bio Tanné est né vers 1935 à Ouénou dans la commune de N’Dali, département du Borgou. Il a commencé l’école à Parakou vers 1946 et entre au séminaire Petits Clercs de Ouidah où il fait ses pas dans l’enseignement ecclésiastique jusqu’en 1958, l’année où il obtient son Baccalauréat.
Bio Tanné, informe-t-on, s’est rendu à Rome en Italie pour poursuivre ses études en vue du sacerdoce avant d’être ordonné prêtre le 21 décembre 1963. Premier prêtre Bariba, Jacques Bio Tanné, est revenu au Bénin, son pays natal en 1964, où il exerce son ministère dans le diocèse de Parakou en assumant les responsabilités d’évangélisation sur les paroisses de Nikki, Banikoara, Bembèréké et Pèrèrè.
Quelques années plus tard, il décida de renforcer davantage ses compétences en ralliant Paris pour des études en Sciences Humaines. Après ses études, il fut nommé professeur à l’Institut catholique de l’Afrique de l’ouest à Abidjan. Il revint au pays en 1990 travaillant avec Mgr Isidore de Souza. C’est en 1994 qu’il a accepté de rejoindre le Gabon pour continuer sa mission en devenant curé de la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption de Libreville. Cumulativement à sa fonction de curé, il fut Vice Recteur du Grand Séminaire Saint Augustin qui venait d’ouvrir ses portes pour la formation du clergé local. Une tâche q’il a assumée jusqu’en 2003.
En 2003, l’homme de Dieu prend congé de la Cathédrale pour être professeur et Directeur spirituel au Grand Séminaire.

Dans la même catégorie