MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) ANP Atelier de restitution des résultats du diagnostic participatif auprès des services techniques et partenaires AGP La BDEAC réaffirme sa volonté d’accompagner le Gabon AGP Guinée-CEDEAO : Conclave sur la mise en place d’un système de certification de personnes AGP Guinée-Agro-industrie : « Si les FAPA étaient maintenues, la Guinée serait auto suffisante aujourd’hui », dixit Pr Alpha Condé APS LES ACTEURS POLITIQUES DANS L’OBLIGATION DE DISCUTER DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES (DIOUF SARR) APS LA COMMUNE DE SANDIARA, UN BON ÉLÈVE DE « MARKETING TERRITORIAL », SELON OUMAR GUÈYE APS PACASEN : UNE ALLOCATION DE 149 MILLIONS CFA PRÉVUES POUR LES SIX COMMUNES BÉNÉFICIAIRES DE FATICK AGP Assassinat-Rouen/ Le Président Alpha Condé adresse ses condoléances à la famille Barry et au Peuple de Guinée suite à l’assassinat du docteur Mamoudou Barry

L’édition 2018 du festival Aloukou lancée à Divo


  11 Mars      67        Arts & Cultures (2594), Musique (497), Photos (21287),

   

Abidjan, 11 mars (AIP) – L’édition 2018 du festival Aloukou pour la promotion de cette danse qui se pratique dans l’ensemble du district du Goh-Djiboua a été lancée samedi par le président du conseil régional du Lôh-Djiboua, Rolland Zakpa Komenan.

Après avoir été « rapatrié » de France en 2017 pour se tenir à Ouragahio, le festival, vieux de 15 années sur les bords de la Seine, continue son retour aux sources pour poser ses valises en août prochain à Divo, capitale du Lôh-Djiboua.

Cette année le festival entend se convaincre et l’opinion avec, que l’Aloukou transcende au moins deux régions s’il n’est la base de plusieurs rythmes urbains et traditionnels.

« L’aloukou, la danse de chez nous en Bété et Dida-Godié, se veut un vecteur de retour à la source, un instrument fédérateur du grand groupe Krou », a affirmé le président Zakpa Komenan.

Pour lui cette danse « d’une importance sociologique, représente aujourd’hui pour les civilisations qui y sont attachées, un facteur d’affirmation d’une identité morale et collective qu’il convient de préserver ».

Le festival qui va se tenir à la mi-août enregistre déjà des intentions de parrainages des maires de Divo et de Lakota de même que le président de la région du Lôh-Djiboua, indique-t-on.

gso/kam

Dans la même catégorie