MAP Les Sud-africains appelés à remettre à la police les armes à feu illégales MAP Le Conseil national de l’ordre des notaires salue les sages décisions de SM le Roi dans la gestion du dossier d’El Guerguarat MAP Gabon : Durcissement des mesures restrictives pour lutter contre la 2è vague de coronavirus MAP Afrique du Sud : Les équipes de gestion des catastrophes en alerte à l’approche du cyclone Eloise MAP La SG de l’OIF lance à Dakar un portail dédié aux ressources humaines éducatives GNA Use of Hydrogen Peroxide inactivates coronavirus – Study GNA 85 people arrested for not wearing nose masks in Koforidua GNA Okere District Assembly congratulates Dan Botwe AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La direction d’une société minière échange avec les populations de Prikro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau préfet de la Marahoué prend fonction

Législatives 2021 : les chapelles politiques en branle-bas pour le choix de leurs candidats


  6 Janvier      12        Politique (14350),

   

Abidjan, 06 jan 2020 (AIP)- Le top départ des candidatures pour les élections législatives du 06 mars 2020 étant donné, les chapelles politiques s’activent pour le choix de leurs candidats susceptibles de les représenter à l’hémicycle où quelques 225 devront siéger au terme de ces élections après la présidentielle du 31 octobre.

Au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), ça bouillonne dans les différentes coordinations régionales. Chargées de faire un premier tri des dossiers de candidatures à la candidature, ces coordinations régionales se retrouvent face à une multitude de dossiers dont le traitement doit faire l’unanimité aussi bien au niveau de la base que des potentiels candidats.

A cet effet, plusieurs coordinations régionales ont entrepris de mettre sur pied un comité de médiation, de profilage des candidats, confié à l’organe des sages du parti. Ceux-ci se chargeront de départager les candidats qui se bousculent dans les régions sur l’ensemble du territoire national.

A l’issue de la publication de la liste des candidats par la commission électorale indépendante (CEI), le RHDP entrevoit d’organiser un séminaire le en février pour faire profiter à ses candidats choisis, l’expérience de la campagne présidentielle. « Le RHDP reste dynamique, est en ordre de bataille, la dynamique de la victoire présidentielle demeure. Le RHDP se veut la force motrice du projet de société du président Alassane Ouattara », a indiqué son directeur exécutif, Adama Bictogo.

Du côté du Front populaire ivoirien (FPI), plus de 30 délégations de pro-Gbagbo sont en tournée dans les différentes régions du pays pour la remobilisation des troupes. Ces tournées ont débuté au lendemain de l’ouverture du dépôt des dossiers de candidatures pour les élections législatives. Le secrétaire général Assoa Adou est à la tête d’une délégation qui va sillonner le district d’Abidjan.

« Nous sommes pour le moment au dialogue politique et le FPI s’inscrit pour les élections législatives. Que les militants s’apprêtent à avoir des députés dans nos zones pour que le FPI contrôle l’exécutif pour donner la force à notre président », a déclaré le secrétaire national chargé de la Vallée du Bandama, Norbert Blé Kouadio parrainant un match de gala à Bouaké vendredi 31 décembre 2020.

Le parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), parti d’Henri Konan Bédié, a défini le processus de réception, d’analyse et de transmission des candidatures des militants qui sollicitent le parrainage de ce parti pour les élections législatives 2021.

Le potentiel candidat doit remplir les conditions d’éligibilité prévues par le code électoral pour ce scrutin. Il doit être un militant fidèle et loyal au PDCI-RDA. Il doit s’acquitter d’une contribution financière de 100.000 FCFA au processus d’analyse des candidatures à payer à la direction financière du parti. En cas de nécessité d’élections primaires, le montant d’une contribution financière spéciale à l’organisation de ces primaires sera fixé.

Un comité électoral a été mis en place par le parti septuagénaire et présidé par l’ancien ministre de l’Intérieur, Emile Constant Bombet. « Il y a lieu de rappeler que l’objectif à rechercher dans l’analyse des candidatures est de garantir le succès du parti aux prochaines élections. Cette analyse devra s’effectuer avec sérénité et objectivité (…)», a recommandé Henri Konan Bédié.

Pour l’opposition, il est impérieux de « bien choisir ses candidats aux législatives ou disparaître », selon le maire et délégué PDCI-RDA de Brobo, Kouamé Yao Séraphin, tandis que pour le député de Diabo-LanguiBonou, Yao Kouamé André, « il serait judicieux pour l’opposition d’aller à ces élections en rang serré ».

(AIP)

Dans la même catégorie