AGP Espace Schengen: Moukagni Iwangou prône le rétablissement du droit de visa du Gabon MAP L’intégrité territoriale du Royaume n’est pas à discuter (Ministre des AE des Comores) AGP Gabon : Décès de Paul Okoumba d’Okwatsegue à l’âge de 87 ans APS CONFEJES : 202 PROJETS SOUMIS AU PPEJ PAR 15 PAYS MEMBRES APS EMIGRATION CLANDESTINE : LA MARINE INTERCEPTE UNE PIROGUE, 39 PERSONNES SECOURUES (DIRPA) APS INONDATIONS : LA MAIRIE DE DIOURBEL MOBILISE 100 TONNES DE RIZ POUR AIDER LES SINISTRÉS APS NOTTO GOUYE DIAMA : UNE DIZAINE D’ASP POUR ÉPAULER LA MAIRIE APS TOUBACOUTA : LANCEMENT DES TRAVAUX D’UNE ÉCLOSERIE D’ALEVINS D’UN COÛT DE 39 MILLIONS CFA APS TAMBACOUNDA : LA DOUANE DE KIDIRA SAISIT 1 376 KG DE CHANVRE INDIEN MAP Inauguration de l’ambassade de l’Union des Comores à Rabat

L’Eglise méthodiste unie de Côte d’Ivoire dément la rumeur de la convocation par la justice du Bishop Benjamin Boni


  15 Octobre      13        Société (24211),

   

Abidjan, 15 oct 2020 (AIP)- L’Eglise méthodiste unie de Côte d’Ivoire (EMUCI) a apporté un démenti sur la rumeur de la convocation, par la justice, de son premier responsable, Bishop Benjamin Boni, jeudi 15 octobre 2020, lors d’une conférence de presse organisée au temple du Jubilé de Cocody, à Abidjan.

La veille, les réseaux sociaux ont abondamment relayé une information selon laquelle le Bishop Benjamin Boni aurait été convoqué par la justice à cause d’un chant chorale de l’EMUCI.

« Le Bishop n’a jamais été convoqué pour une question de chant. La convocation qui a été émise, c’était par rapport au contentieux que nous avons avec la responsable du restaurant Soukalo », a fait savoir le président des laïcs de l’EMUCI du temple Israël de Treichville, Ané Eric.

Il a expliqué que le Bishop a bel et bien reçu une convocation, étant le premier responsable de cette confession religieuse mais que ‘’cette convocation était en rapport avec un contentieux entre l’église et la responsable du restaurant Soukalo’’.

Selon M. Ané, cet amalgame et cette confusion observés sur les réseaux sociaux n’étaient rien d’autre qu’une mauvaise connaissance de ce qui a donné lieu à cette convocation adressée à l’EMUCI.

Il s’agit, dit-il, d’un patrimoine de l’EMUCI de 6 851 m² situé sur le boulevard Giscard d’Estaing, sur lequel est implanté le restaurant Soukalo, dont la responsable, Niakadja Koffi Sophie, émet des difficultés pour libérer l’espace occupé. Et ce, malgré plusieurs tentatives menées par les dirigeants de l’église depuis septembre 2019 pour récupérer leur terrain aux fins de bâtir un nouveau temple.

« Notre projet de construction étant éminent et ayant pris beaucoup de retard, nous avons décidé donc de casser (…) et de sécuriser notre site devenu un fumoir à ciel ouvert, tout en prenant soin d’échanger la veille avec la responsable dudit restaurant », a indiqué le président  des laïcs de l’EMUCI qui a dit être surpris par une convocation de la part de cette dernière. « A notre grande surprise, elle a saisi le commissaire du 2ème arrondissement ».

(AIP)

Dans la même catégorie