APS LA CJRS VOLE AU SECOURS DU JOURNAL LES ECHOS APS L’ETAT ET LES ACTEURS JUDICIAIRES INVITÉS À TROUVER « UNE SOLUTION HEUREUSE » À LEURS DIVERGENCES APS JOURNÉE DE L’ARBRE : DES ASSOCIATIONS VALIDENT LE CHOIX PORTÉ SUR LE BAOBAB GNA Effective planning, implementation and public cooperation is our magic-EC GNA President congratulates five Ghanaians for completion of AOGC programme in Canada GNA Bryan Acheampong Foundation provides potable water for five communities GNA Police hunts for eight hooligans for assaulting registration officials, others AIP Les populations de Gbéléban instruites en matière de prévention des menaces sécuritaires GNA Parliament suspends Fiscal Responsibility Rules for 2020 GNA Huawei overtakes Samsung as top handset seller in 2020 second quarter

Lélouma-Religion : Une fête sous l’égide de la famille Cherif


  2 Août      4        Religion (600),

   

Conakry – A l’instar des autres localités du pays, les fidèles musulmans de la préfecture de Lélouma ont célébré vendredi 31 Juillet 2020, la fête de Tabaski autrement appelée Fête des moutons.

Dans la sous-préfecture de Sagalé située à une trentaine du chef-lieu de la préfecture, c’est à 11h40′ que la prière des deux rakats s’est tenue sous l’égide de la famille Cherif (descendants du prophète Mohamed).

Les populations se sont données rendez-vous à la moquée avant de prendre la direction du lieu de prière située hors du village. Autorités locales, sages, élèves coraniques se sont mis derrière le grand imam du village en tenant des slogans religieux comme il est de coutume ( Allahou akbar allahou akbar …….). Cette foule immense a rejoint le lieu de prière accompagnée des sons du balafon. Après les deux rakates, dans son sermon, l’imam El hadji Mamoudou Bobo Diallo a rappelé l’utilité et les conditions du sacrifice qui symbolise cette fête.

« Faisons comme l’a toujours fait notre prophète Mohamed PSL. Ce sacrifice est un grand symbole dans l’islam. Que ce soit mouton, chèvre ou vache, le musulman qui a la possibilité peut faire comme sacrifice. Mais sans s’associer à un autre dans l’achat… » dira l’imam.

De son côté, Chérif Abdul Latif Haïdara a pris la parole en mettant l’accentué sur la vie d’un musulman.

« Comme on a l’habitude de nous dire, un musulman, c’est deux choses. La première est d’éviter tous les interdits d’Allah. Et après, accomplir selon ses capacités, toutes les obligations et sounna. Prions tous pour notre pays, les musulmans et l’ensemble de la créature de Dieu » a briffé le sage suivi par une immense foule avant de rappeler, l’importance de respecter les mesures barrières et faire les prières pour la disparition du covid-19 dans le monde.

Dans la même catégorie