AIP La Fondation Lonaci remet un internat, une école et une cantine à Toumodi et N’Dêbo AGP Journée mondiale de lutte contre le sida : Ovan abrite les manifestations dans l’Ogooué-Ivindo AIB Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso plaide pour un soutien urgent de la Chine AIB Burkina : 107 000 élèves déplacés internes réinscrits au cours de l’année scolaire 2020-2021 (gouvernement) AIB Ganzourgou/SIDA: Plus de 1000 patients sont suivies (médecin) AIB Kouldjim Guidio, coordonnateur du projet de lutte contre la Covid-19 dans les pays du G5 Sahel : «Les populations veulent du G5 Sahel des actions concrètes» ANP L’Ambassadeur des USA au Niger, en fin de mission, fait ses adieux au peuple nigérien ANP 1er édition de la Coupe de l’Ambassadeur de la Corée au Niger Niamey AIP Bientôt une deuxième Chaire UNESCO pour l’UAO de Bouaké AIP JMLS 2021: L’ONUSIDA met l’accent sur l’éradication urgente des inégalités qui alimentent la pandémie de Sida

L’entrepreneuriat est créateur d’emplois et un moyen de financement de l’économie, selon ce ministère


  25 Novembre      18        Economie (13778),

   

Kinshasa, 25 novembre 2021(ACP).- L’entrepreneuriat est créateur d’emplois et un moyen de financement de l’économie pour booster le développement du pays, a indiqué M. Joseph Lunanga Busanya, secrétaire général à l’Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises (EPME).
Le secrétaire général à l’EPMEA qui représentait le ministre à l’ouverture de la première édition du Forum économique de l’association santé-développement et culture à l’institut supérieur du commerce à la Gombe, a soutenu que l’Etat ne créée pas d’emplois, mais ceux-ci sont l’apanage de l’entrepreneuriat.
Il a fait savoir que ce forum est organisé avec l’appui de Hanns Seide sous le thème principal : « Booster l’entrepreneuriat commentaire pour l’éclosion d’une classe moyenne en RDC ». Il entend réfléchir avec les chercheurs scientifiques de la faculté des sciences sur la qualité et validité du processus de fabrication et ; avec l’institut supérieur du commerce sur l’approche du marketing de la production de fabrication local.
L’objectif de ce forum est de contribuer à la promotion de l’entrepreneuriat communautaire enfin de booster la sécurité alimentaire et sanitaire de manière à participer activement au développement durable à la base.
M. Joseph Lunanga Busanya a souligné que le contact initié par le ministre d’Etat à l’EPME avec les autres ministères notamment, celui de l’Enseignement primaire secondaire et technique, qui vise à initier les enfants à l’entrepreneuriat à partir de la 6ème primaire dans le cadre de la réforme de l’entrepreneuriat.
Le secrétaire général à L’EPME a, à cette occasion, félicité l’association Santé développement (SADECU) pour avoir organisé ce forum qui connaîtra la participation des scientifiques dont les recommandations seront les bienvenues.
Le président du Conseil d’administration Floris Mwanza Lundemba a, quant à lui, présenté sa structure indiquant que SADECU est une association sans but lucratif qui travaille autour du < ménage> entité de base de la société.
Sa mission a- t-il dit, est la réduction de la pauvreté dans le ménage d’où sa devise :< ménage prospère ». Pour y arriver l’ONG a choisi d’interagir dans 3 axes qui sont : la culture, le développement et santé.
Créée en 2000, SADECU est l’émanation de la réflexion communautaire qui, face à la crise vécue dans plusieurs de leurs ménages. Elle encadre plus au moins 80 associations dans la commune de Ngaliema et Mont-Ngalula pour que ces associations soient mieux organisées et mieux se prendre en charge.
Le rôle de l’entrepreneuriat
La chargée de programme de la fondation Hanns Seidel Fifi Falasi, a indiqué que à ces jours du numérique, l’entrepreneuriat apporte des solutions substantielles aux problèmes de croissance économique dans plusieurs pays. Beaucoup ont quitté le stade de sous-développement et font partie des pays émergent en raison de l’intérêt accordé à la promotion de l’entrepreneuriat tant au niveau formel qu’informel.
« Il est anormale que la RDC avec ses 80.000 habitants ses terres arabes, ses conditions climatiques, son hydrographie avec ses potentialités diverses, soit toujours citée parmi les pays pauvres ou moins avancés. Comment tirer profit du potentiel dont nous sommes dotés et impulsés le développement de ce beau pays. Comment arriver dans des ménages prospères pour un pays prospère », a dit Fifi Falasi, précisant que c’est cela le souci majeur de l’ONG santé- développement- culture partenaire à la fondation Hanns Seidel.

Elle a souligné que son partenaire SADECU, encadre plusieurs micros-entrepreneurs qui se spécialise dans la production et transformation à base de produits locaux et qu’il s’agit de le mettre en face des scientifiques pour qu’ils puissent jeter un regard critique sur le contenu de production et la qualité offerte.

Dans la même catégorie