APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental ATOP Vo/ Santé : revue annuelle des activités 2022 du district sanitaire ATOP Kozah/ Promotion de l’entreprenariat : les opportunités offertes aux PME par la loi de finances 2023 expliquées aux entrepreneurs de la kara ATOP Visite du Président Faure Gnassingbé au Gabon : des questions bilatérales, régionales, continentales et internationales évoquées APS Hôpital Amath-Dansokho : plus de 10 000 consultations et 700 scanners réalisés en 2022 (directeur) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 3000 actes d’insécurité en 2022 dans l’espace des sept pays ayant ratifié l’Initiative d’Accra

Les acteurs de la commercialisation intérieure du café-cacao sensibilisés au respect des prix de la campagne


  26 Novembre      18        Agriculture (3495),

   

Aboisso, 26 nov 2022 (AIP) – Le conseil du café-cacao a sensibilisé, jeudi 24 novembre 2022, les acteurs de la commercialisation intérieure du binôme du Sud Comoé  au respect des prix fixés lors d’une rencontre tenue à la salle des fêtes de la mairie d’Aboisso.

Le prix bord champ garanti aux producteurs pour la campagne principale 2022-2023 est fixé à 900 F CFA sur l’ensemble du territoire pour le cacao bien fermenté, séché et trié pour une rémunération additionnelle de 75 F CFA / Kg. Le café, quant à lui se stabilise à 750 F CFA et pour le café cerise séché à 400 F CFA/Kg, a informé le directeur du conseil régional café cacao, Soro Waletchien.

M. Soro a appelé les acteurs de la filière au respect des prix indiqués et les as exhortés également au respect « strict »  des caractéristiques mentionnées pour conserver la qualité du cacao ivoirien.

Il a indiqué que pour  la lutte contre les chenilles défoliatrices,  la campagne 2022- 2023 bénéficie de l’achat d’insecticides pouvant traiter 30000 ha de verger cacaoyer infectés et de 200 atomiseurs, du financement des traitements et le paiement des applicateurs. Il a révélé que face à cette situation un projet dénommé « Projet de construction à la reforestation dans la filière café-cacao » est initié par le conseil.

M. Soro a  fait savoir que les perspectives des campagnes à venir sont meilleures, avec la réalisation du processus d’identification des producteurs de café-cacao, l’opérationnalisation du processus du système moderne de traçabilité, la mise en œuvre de la norme africaine de durabilité du cacao, l’agroforesterie et les divers projets de développement.

Le préfet de région préfet du département,  Coulibaly Gando,  a invité tous les acteurs à respecter  les mesures mises en place par le gouvernement pour la campagne 2022-2023 café- cacao.

Dans la même catégorie