MAP Beach soccer:  » Mon objectif, c’est de qualifier le Maroc à la Coupe du Monde 2024  » (sélectionneur) MAP Rabat : Cérémonie en l’honneur des pugilistes marocains sacrés au championnat d’Afrique Elite et au championnat arabe Juniors GNA Ghana trains Rwandan FDA on WHO Benchmarking Tool GNA More people queue for power at Legon ECG sub-station GNA Stakeholders laud VRA for sustainable growth, impressive operational performance GNA Ghana grateful to UK for funding research into Non-Communicable Diseases GNA Mental Health Week launched in Tamale GNA Problem-solving based education curriculum is crucial for sustainable national economic growth GNA Africa’s mineral wealth remains key driver of its transformation- Ambassador Muchanga AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des jeunes entrepreneurs formés à la digitalisation de leurs activités

Les acteurs de la filière anacarde instruits sur l’Organisation interprofessionnelle agricole à Madinani


  15 Novembre      31        Agriculture (3153),

   

Madinani, 15 nov (AIP) – Une délégation conduite par le directeur régional de l’Agriculture et du Développement rural du Kabadougou-Folon, Ouhi Antoine, a instruit les acteurs du monde agricole du département de Madinani, sur le processus de la mise en place de l’Organisation interprofessionnelle agricole (OIA) au niveau de la filière anacarde.

« Les organisations interprofessionnelles agricoles sont des groupements constitués par les organisations professionnelles les plus représentatives de la production agricole, de la transformation et de la commercialisation », a indiqué, M. Ouhi, jeudi 12 novembre 2020.

Cet atelier de sensibilisation et d’information visait à amener les acteurs professionnels de la filière anacarde du département de Madinani, à s’inscrire dans la vision du gouvernement, qui est de regrouper chaque filière agricole en organisation interprofessionnelle. Et ce, afin de mieux défendre leurs droits, leur permettant ainsi de bénéficier d’un meilleur traitement et tirer profit des activités, selon le délégué régional du Conseil du coton et de l’anacarde, Konaté Issouf.

A cette rencontre, le chef de zone de l’Agence national d’appui au développement rural (ANADER), Mme Camara Naffissatou, a invité tous les acteurs professionnels du secteur de la commercialisation de l’anacarde à adhérer massivement afin que le prix bord champ de la noix de cajou dans le département qui connaît des flambées puisse être appliqué comme dans les autres régions. « Cela n’est possible que si les producteurs et les commerçants se mettent en organisation interprofessionnelle agricole », a-t-elle insisté.

Le représentant le préfet du département, Paha Timothée a demandé que l’information et cette sensibilisation recueillies à l’issue de cette rencontre soit relayées auprès de tous les acteurs de la filière à travers leurs représentants, dans tous les villages.

Dans la même catégorie