AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une milice veut faire de Dabou sa base arrière (Gendarmerie) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Le préfet se félicite du climat de paix à Adzopé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des rues de Danané transformées en carrières de sable en période de pluie GNA Healthy Food Africa project to produce additional 91,000 mt of fish GNA Tema West Education Directorate organizes breast screening for Teachers GNA EC to receive nominations for Yapei/Kusawgu Constituency GNA COMBATs must change narrative on gender-based violence GNA Hearts of Oak appoints Portuguese as Technical Director AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Alassane Ouattara, un «expert en développement » selon Alcide Djédjé MAP La République du Burkina Faso ouvre un consulat général à Dakhla

LES ACTEURS ONT REFLECHI A L’EFFECTIVITE DE L’AGROPOLE DE LA KARA


  18 Septembre      4        Agriculture (1611),

   

Kara, 18 sept. (ATOP) – La Fondation Coréenne Saemaul en collaboration avec l’Agence de Promotion et de Développement des Agropoles du Togo (APRODAT) a organisé, les 17 et 18 septembre à Kara, « Les journées Saemaul Undong », une rencontre d’échanges des acteurs impliqué dans la mise en œuvre de l’effectivité de l’agropole du bassin de la Kara et la culture de changement de mentalité.
Cette rencontre a regroupé les différents acteurs de mise en œuvre de l’agropole du bassin de la Kara, notamment les animateurs endogènes, les animateurs du projet, les autorités locales des zones du projet, ainsi que des représentants des services techniques déconcentrés de l’Etat de la région de la Kara. Elle s’inscrit dans le cadre des activités de renforcement de capacités des producteurs agricoles du Projet de Transformation Agro-alimentaire du Togo (PTA-Togo).
L’objectif est de communiquer davantage sur l’approche Saemaul Undong et d’échanger les expériences entre les parties prenantes telles que l’Etat togolais, représenté par l’APRODAT et les services techniques, le partenaire technique et financier et les communautés, pour une meilleure implémentation dans les Centres de Transformation Agro-alimentaires (CTA) pour le développement de l’agropole pilote de Kara. Il s’agit aussi de mieux faire comprendre l’approche Saemaul Undong, de partager les acquis des différentes missions effectuées par les parties prenantes en Corée du Sud pour s’imprégner de l’expérience chinoise en matière de changement de mentalité et de définir une approche opérationnelle adaptée au contexte togolais pour un meilleur développement des CTA.
Au cours de ces journées Saemaul Undong, les participants ont identifié les acquis des différentes missions effectuées en Corée du Sud à travers le retour des expériences sur l’approche Saemaul Undong. Ils ont partagé les leçons tirées de la participation des acteurs togolais et identifié quelques actions organisées et porteuses dans les CTA de l’expérience coréenne.
Les travaux de cet atelier d’échanges ont été ouverts par le directeur général de l’APRODAT, Dr. Ari Edem Akouvi. C’était en présence des préfets de la région, dont celui de la Kozah, Col. Bakali Hèmou Badibawu.
Dr. Akouvi a rendu hommage au chef de l’Etat pour sa vision du développement du pays à travers le Plan National de Développement (PND) élaboré pour 2018-2022 qui consacre à son axe 2, une place prépondérante au développement agricole avec la mise en place des agropoles. Il a souligné que dans le cadre du projet PTA-Togo, la Fondation Saemaul a organisé des sessions de formation en Corée du Sud afin de partager avec les différents acteurs togolais, l’expérience coréenne en matière de développement intégral fondé sur l’approche Saemaul Undong. Cette approche, a précisé Dr Akouvi, prône un développement participatif par le changement de mentalité, l’utilisation des techniques de production améliorées et le leadership paysan. Il a invité tous les acteurs à conjuguer leurs efforts pour l’atteinte des objectifs du projet.
La directrice-pays de la Fondation Saemaul Undong, Mme Park Jungwon a confié que la Fondation entend accompagner les paysans, les communautés bénéficiaires et les principaux acteurs du projet à devenir des champions chacun de son côté en vue de propulser l’agriculture togolaise. Mme Park a convié les acteurs à mutualiser leurs efforts pour le développement de l’agropole du bassin de la Kara.

Dans la même catégorie